AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienLa start-up Melchior vise une centaine de frigos connectés

La start-up Melchior vise une centaine de frigos connectés

Deux ans après son arrivée à Lyon, la start-up nantaise Melchior a séduit une quarantaine d’entreprises avec ses plats locaux en bocaux mitonnés par le traiteur C-Gastronomie.
La start-up Melchior vise une centaine de frigos connectés
F. Radideau - Les frigos connectés de Melchior sont déjà présents chez Cegid, Sopra Steria, Club Med, EMLyon...

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Cécile Taillard et Raphaël Marchant, co-fondateurs de Melchior, voulaient proposer aux salariés une pause déjeuner de qualité, sur le lieu de travail, sans avoir besoin de commander et en limitant les déchets. Ils ont donc réinventé la cantine d’entreprise et installé des frigos connectés en libre-service offrant un large choix de plats cuisinés localement et servis dans des bocaux.

"Le salarié présente sa carte bancaire ou sa carte Melchior rechargeable en tickets restaurant pour ouvrir le frigo puis choisit son plat. Le paiement est automatique en fonction des produits sélectionnés et nous connaissons en temps réel le stock dans chaque frigo", explique Cécile Taillard. Les recettes, différentes chaque semaine et développées par Melchior, sont préparées en circuit court grâce à des traiteurs partenaires.

Une quarantaine d'entreprises équipées en frigos connectés à Lyon et dans la région

"En région lyonnaise, nous travaillons avec C-Gastronomie et notre équipe de 10 personnes gère la logistique avec la livraison des plats ainsi que la récupération et le lavage des bocaux vides", indique la dirigeante qui cherche à recruter 3 collaborateurs supplémentaires.

Une quarantaine d’entreprises comme Cegid, Sopra Steria, Harmonie Mutuelle, EMLyon, Club Med… s’est équipée de frigos connectés et s’acquitte pour ce service d’un abonnement mensuel de quelques centaines d’euros.

"Notre offre est pertinente à partir de 80 collaborateurs dans des entreprises disposant d’une salle de pause dédiée. C’est une manière d’améliorer la qualité de vie au travail", affirme Cécile Taillard. A Lyon, Melchior vise 65 frigos connectés d’ici la fin de l’année et une centaine fin 2023.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?