AccueilEconomieFinancesLa start-up lyonnaise Arskan passe en mode industriel

La start-up lyonnaise Arskan passe en mode industriel

En levant 1,2 M€, Arskan se donne les moyens d'industrialiser ses solutions, d'étoffer ses équipes et de s'internationaliser.
La start-up lyonnaise Arskan passe en mode industriel
Arskan - L'entreprise a notamment mis au point une technologie de compression et de décompression progressive qui facilite la man

EconomieFinances Publié le ,

Dans le secteur de la deeptech, la start-up lyonnaise Arskan développe des solutions innovantes pour l'exploitation et la visualisation des volumineuses données 3D.

L'entreprise a notamment mis au point une technologie de compression et de décompression progressive qui facilite la manipulation et le partage des objets 3D sur le web et en mobilité. Condensé de ses savoir-faire, la plateforme SiloData permet de générer un jumeau numérique 3D collaboratif, interactif et connecté.

Triple objectif

Pour poursuivre son développement, la jeune entreprise innovante, labellisée French Tech Seed, vient de boucler sa première levée de fonds. Le tour de table régional, composé de la holding Jemfi-Invest, Pulsalys, Bpifrance et deux banques, a permis de réunir 1,2 M€.

L'opération répond à un triple objectif : industrialiser les outils, recruter des collaborateurs et s'ouvrir à l'international. "Nous avons amélioré nos solutions avec une vingtaine de bêta testeurs du bâtiment, de l'énergie, de l'industrie… Elles sont prêtes à être commercialisées. A l'international, nous ciblons d'abord le marché nord-américain et à terme l'Asie", fait savoir Jean-Gabriel Grivé, PDG d'Arskan.

L'équipe composée de 14 personnes travaille également, en collaboration avec le laboratoire d'informatique en image et système d'information (Liris), sur un outil d'intelligence artificielle pour la reconnaissance de formes. En 2021, la start-up vise 500 000 euros de chiffre d'affaires.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?