AccueilCollectivitésLa SERL déploie son expertise à l'échelon régional

La SERL déploie son expertise à l'échelon régional

La SERL fêtera officiellement ses 60 ans le 5 décembre à l'Hôtel de Ville de Lyon. L'occasion pour ses dirigeants, de confirmer sa vocation d'ensemblier de projets urbains, de toute taille, mais également d'affirmer sa volonté de dépasser son champ d'action historique jusqu'alors, l'aire métropolitaine, pour s'ancrer durablement à l'échelon régional.
La SERL déploie son expertise à l'échelon régional
SERL

Collectivités Publié le ,

C'est une question de cycles. Et la SERL vient d'en engager un nouveau tandis qu'elle fête en 2017 ses 60 ans. La Société d'équipement et aménageur urbain du Rhône et de Lyon a lancé depuis un an une vaste réflexion stratégique sur l'évolution de ses deux cœurs de métier : l'aménagement et la superstructure. Pas de grande révolution ni d'annonces tonitruantes, la société aime ainsi cultiver sa discrétion légendaire, mais affine plutôt sa volonté de marquer et de négocier humblement un virage de plus dans son évolution.

De ces constats, la SERL va d'abord renforcer la promotion de ses métiers auprès des collectivités, certaines jugeant encore que la société ne s'occupe que des grands projets urbains. « Il n'y a pas de grands ni de petits projets ! » réaffirme Jean-Luc Da Pasano président de la SERL. Sur le champ des superstructures, l'aménageur renforce sa compétence hospitalière, (plateaux techniques, hébergements, locaux de soins, …).

En matière d'aménagement, la SERL élargit son aire géographique d'intervention, au-delà de la métropole de Lyon, en multipliant les projets sur un champ plus régionalisé. Le futur port fluvial touristique et son pôle économique du Bordelan à Anse, ou encore la ZAC Montplaisir-Quarantaine à Villefranche-sur-Saône démontrent cette volonté d'émancipation. « Ce qui guide la SERL depuis toutes ces années consiste à allier l'efficacité du privé à la prise en compte de l'intérêt général, autrement dit, faire preuve de souplesse et d'adaptabilité en répondant toujours aux besoins de nos donneurs d'ordre. Forte de son expertise, de ses analyses et prospectives, la SERL a pu coller aux réalités des politiques urbaines successives » poursuit Jean-Luc Da Passano.


« Nos expertises métiers évoluent selon la nouvelle manière qu'ont nos concitoyens de vivre la ville : smart grids, enjeux de mobilité, problématique du vieillissement de ma population, performance énergétique. En parallèle, les programmes d'exploitation tout comme les marchés sont devenus globaux, et au sein desquels, la maîtrise des coûts reste le fil conducteur » explique Vincent Malfère, directeur général de la SERL.

Pour Yves Molina, directeur général adjoint, « La SERL a su oser relever le challenge de l'économie mixte et se lancer dans la concurrence avec le secteur privé. Nous n'avons pas à rougir de nos gênes, bien au contraire. La réussite de la commercialisation du Parc d'affaires du Puy d'Or à Limonest le confirme alors que son lancement s'était réalisé dans une période où l'immobilier d'entreprise n'était pas forcément rentable pour certains opérateurs ». D'un point de vue économique, la SERL (11,5 M€ de CA, 70 salariés dont 2/3 sont des cadres) confirme l'actionnariat en place, majoritairement détenu par la Métropole de Lyon.

Pas de croissance externe en vue bien que les sollicitation soient fréquentes, mais plutôt un renforcement de partenariats avec des Sociétés d'économie mixte (SEM) ainsi qu'un bon usage des fonds propres pour ses investissements futurs dont les effets de leviers sont estimés à 100 M€.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?