AccueilCollectivitésLa SACVL fait des économies... d'énergie

La SACVL fait des économies... d'énergie

La SACVL fait des économies... d'énergie

Collectivités Publié le ,

Constructeur, bailleur et aménageur de la ville de Lyon, la SACVL entend participer à la constitution d’une ville équilibrée et à l’amélioration de la qualité de vie de ses habitants. Pour cela, elle réalise en permanence des travaux de rénovation au sein de son patrimoine immobilier, en réduisant notamment les dépenses énergétiques. Réfection et isolation des façades et des toitures, remplacement des huisseries dans 1 000 résidences, mise en place progressive d’une gestion technique centralisée de chaufferies, équipement de 5 000 compteurs d’eau,… En 2015, elle a consacré un budget de 25 M€ à ces travaux de réhabilitation et elle prévoit d’investir 57 M€ sur la période 2017/2020 avec 5 M€ par an consacrés à l’entretien. « L’objectif est d’atteindre une consommation de 165 kWh/m2/an en 2020, contre 200 kWh/m2 /an en 2014, soit une économie de consommation énergétique de 17 % sur la totalité du parc » précise Bernard Bochard, président de la SACVL.
Plusieurs exemples de chantiers de rénovation illustrent la volonté de la SACVL de s’inscrire dans un plan stratégique énergétique ambitieux. Une prouesse technique a été réalisée à la résidence Chapas, dans le 9e arrondissement de Lyon où la rénovation des 320 logements a eu lieu en site occupé. Performance renouvelée avec les tours du Belvédère qui illuminent désormais les nuits lyonnaises et dont les travaux axés à 60 % sur l’amélioration énergétique, ont permis d’obtenir le label BBC. Avec un total de 640 logements, les résidences Sakharov et Plateau sud situées à la Duchère sont au programme des prochaines réhabilitations.
Parallèlement à cette dynamique de modernisation, la SACVL s’engage à produire 1 000 logements neufs par an d’ici à 2025. « La particularité de la SACVL est de mélanger le statut des résidents. Cela permet de faciliter ainsi le vivre ensemble. » Plusieurs projets emblématiques verront le jour en 2017 et 2018. Pour un budget de 12,8 M€, l’ancienne caserne Sergent-Blandan se transformera en résidence étudiante avec 227 logements tandis qu’une requalification d’un îlot des années 1970 situé dans le quartier Challemel-Lacour donnera naissance à un foyer d’accueil médicalisé et une résidence à loyer intermédiaire.


Les maisons à énergie positive de l’Antiquaille

Parmi les projets de 100 logements neufs que la SACVL entend produire chaque année, figure celui des maisons à énergie positive de l’Antiquaille. Composées de 2 T3, 3 T4 et 4 T5, elles bénéficieront chacune de jardins privatifs et de toitures végétalisées. Conçues sur le type des logements passifs, elles bénéficieront d’une conception et d’une isolation de haute performance, pour une dépense énergétique très faible. Les apports solaires et métaboliques leur permettront ainsi de maintenir une température agréable tout au long de l’année pratiquement sans système de chauffage.
Après un démarrage des travaux prévu en 2017, la livraison est annoncée fin 2018.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?