AccueilVie juridiqueLa révolution numérique et l'approche d'audit du commissaire aux comptes

La révolution numérique et l'approche d'audit du commissaire aux comptes

La révolution numérique provoque de nombreux bouleversements au sein de la société transformant non seulement la vie des entreprises, mais également celle des consommateurs que nous sommes.
La révolution numérique et l'approche d'audit du commissaire aux comptes

Vie juridique Publié le ,

Cette transformation passe par la création, l'utilisation et le partage de données numériques en vue de la création de nouveaux services. Elle impacte fortement les offres aux consommateurs et la culture d'entreprise en modifiant les mentalités et les processus. Elle est l'une des priorités majeures pour les dirigeants qui veulent que leur entreprise reste compétitive et s'impose donc comme un enjeu stratégique majeur pour les entreprises car il touche les offres commerciales et les business models, les modes de management, les relations avec les clients et les fournisseurs,...

La transition numérique actuelle lancée par les pouvoirs publics (FEC, DSN, factures électroniques, Chorus…) n'est pas un obstacle, mais bien une opportunité pour les professionnels que nous sommes de donner encore plus de poids et de pertinence à nos contrôles, raison pour laquelle la Compagnie Régionale de Lyon a créé un groupe de travail sur tous ces sujets.

Notre objectif est d'expliquer, de sensibiliser et de convaincre nos confrères que l'utilisation d'outils informatiques tels que les logiciels d'audit ou de data mining (ou analyses de données) dans le cadre de leur mission est un gage d'excellence pour notre profession, de sécurisation des missions et une réponse efficace aux besoins des entreprises que nous accompagnons.

Nous souhaitons également les sensibiliser sur la nécessaire adaptation de l'approche d'audit en milieu ERP et au fait que la digitalisation des processus de l'entreprise est source de nouveaux risques (perte de continuité d'activité ou encore perte d'intégrité des données) si les données ne sont pas suffisamment sécurisées.

La prise en compte de l'environnement informatique par le commissaire aux comptes est un facteur clé de réussite des missions d'audit, en particulier lorsque l'entité à auditer a un recours extensif aux applications informatiques et lorsqu'elle est confrontée à une volumétrie des transactions importante.

Les outils informatiques d'audit de données facilitent le travail du commissaire aux comptes et permettent une atteinte plus aisée de l'assurance raisonnable ainsi qu'une documentation appropriée de l'approche d'audit par les risques.

En outre, c'est un moyen de répondre au risque de fraude tel qu'il est défini dans la NEP 240.

plus la volumétrie des transactions est importante, moins l'approche substantive (tests) est pertinente,
plus la volumétrie des transactions est importante, plus l'utilisation d'outils adaptés à l'analyse des données est pertinente.

Les principaux outils du marché (Caseware Idea et ACL) sont une réponse appropriée à la mise en œuvre par l'auditeur de l'analyse des données. Le maniement de ces outils reste adapté à un professionnel n'ayant pas nécessairement de formation informatique spécifique.

Le numérique a néanmoins entrainé de nouveaux risques liés au traitement de masse de données via le Big Data et la naissance d'une nouvelle forme de délinquance : la cybercriminalité.

Elle concerne non seulement des formes traditionnelles de criminalité, opérées dans le cas d'espèce via Internet, mais aussi l'atteinte à la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des systèmes d'information.

Nous pouvons distinguer deux catégories de cyberattaque :

l'attaque par le canal Internet : ces attaques exploitent une faille technique du site web ou du réseau de l'entreprise pour ensuite s'introduire dans son système d'information ou installer des logiciels malveillants,
l'ingénierie sociale : ces attaques exploitent les failles humaines grâce à des techniques manipulatoires pour amener les collaborateurs de l'entreprise à compromettre la sécurité du système d'information.

La cybercriminalité est une nouvelle forme de fraude dont les conséquences peuvent être dramatiques pour les entreprises.

Le numérique prenant une place prépondérante, le commissaire aux comptes doit absolument adapter son approche d'audit pour prendre en compte le risque inhérent du tout numérique. C'est dans cet esprit que la Compagnie de Lyon travaille pour mettre au point un certain nombre d'outils à disposition de nos confrères pour rendre leur approche plus pertinente.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?