Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La petite entreprise en pleine crise, l'ADIE lui tend la main

Publié le - - Economie

La petite entreprise en pleine crise, l'ADIE lui tend la main
©ES(copie d'écran) - Etienne Taponnier, directeur régional ADIE Auvergne-Rhône-Alpes

Ce n'est pas pour rien que l'anagramme de l'Adie* est aide. L'association a trouvé les leviers de soutien à plus de 2200 créateurs d'entreprises en 2019, pour la plupart individuelles. Les mêmes sont en grande difficulté depuis la crise sanitaire. Détails.

« Ce serait un scandale de laisser tomber tous ces créateurs d'entreprises et d'activité, scande Etienne Taponnier, directeur régional Auvergne-Rhône-Alpes. »

L'Adie est le recours des jeunes et des moins jeunes qui ont la volonté de fonder une activité qu'ils soient photographe indépendants, petits commerçants, dans les services divers …Quatre mille micro entrepreneurs sont bénéficiaire d'un prêt Adie à l'heure actuelle.

Quand les banques ne suivent pas, l'Adie avance de quoi démarrer. Mais la plupart de ces micro entreprises ont été frappées de plein fouet par le confinement, et stoppées net, sans solution. L'Adie est allée au-devant et a interrogé 2000 entrepreneurs : 96% ont arrêté ou réduit à presque rien leur activité. Et pire, les mêmes ne voient pas de porte de sortie de crise.

En Haute-Savoie, Florian Barjon, un jeune entrepreneur a lancé son activité de conciergerie (« Butterfly ») de chalets savoyards (Le Grand-Bornand, La Clusaz …) quelques mois avant le confinement : « L'Adie me permet de reporter mes échéances dit-il, mais après, j'attends la reprise … » . Situation similaire du côté de cette jeune photographe de Lyon, Myriam Vega, qui vit des mariages, cérémonies, naissances … : « L'Adie m'a octroyé un prêt de 1000 € et une annulation de mes échéances mensuelles sur mars, avril, mai. » .

La majorité de ces entreprises n'est pas éligible à l'aide d'Etat

L'ADIE qui fonctionne avec des conseillers salariés dans les territoires et des bénévoles, a abondé un fonds de prêt de secours d'1 M€, et diffère les échéances de ses adhérents sur demande depuis mars dernier.

La majorité de ces entreprises n'est pas éligible à l'aide d'Etat, en raison de son mode de calcul . Sur 180 ayant demandé l'aide de l'Etat, seules 47 l'ont décrochée, avec en moyenne un montant de 880 €. 15 seulement l'ont eu à taux plein, à 1500 €.

Par ailleurs, la Région Auvergne-Rhône Alpes, dont l'économie est l'une des compétences premières, octroie, en subvention 1000€ à 1000 entreprises éligibles.

Pour compléter, l'Adie travaille à la constitution d'un fonds de prêt d'honneur qui pourra atteindre 50 M€, qui sera abondé par la banque des territoires, les collectivités, dont Saint-Etienne Métropole, la Région, et d'autres à venir.

Ce fonds, qui doit être disponible à mi-juin, servira à verser des avances remboursables aux entreprises nécessiteuses.

« Nous espérons que les consommateurs-clients auront pris conscience de l'importance des circuits courts, des petits commerçants , des indépendants, indique Etienne Taponnier, en 2019, 60% des entreprises créées étaient des individuelles en Auvergne-Rhône-Alpes. "

L'association pour le droit à l'initiative économique est une association française reconnue d'utilité publique depuis 2005, dont le but est de permettre à des personnes qui n'ont pas accès au système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit accompagné.​




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer