AccueilCollectivitésLa Métropole de Lyon reprend les activités de Techlid

La Métropole de Lyon reprend les activités de Techlid

L'association Techlid va être dissoute, mais la marque perdure. L'équipe de 5 personnes poursuivra ses actions en faveur du développement économique et de l'insertion sous la houlette de la Métropole de Lyon.
La Métropole de Lyon reprend les activités de Techlid
Métropole de Lyon

Collectivités Publié le ,

« En 1988, la volonté politique d'élus visionnaires avait permis la création de l'association Techlid pour favoriser le développement économique du territoire », rappelle Max Vincent, maire de Limonest. Trente ans après sa création, l'organisation évolue puisque les activités et les actions de Techlid vont être reprises en direct par la Métropole à partir du 1er janvier 2019. La Métropole participait déjà largement au fonctionnement de Techlid en finançant 70 % d'un budget annuel de 380 000 €. Les 6 communes membres, à savoir Champagne-au-Mont-d'Or, Charbonnières-les-Bains, Dardilly, La Tour de Salvagny, Limonest et Lissieu, apportaient 110 000 €.

« Cette évolution renforce l'offre de services à l'échelle des 14 communes de l'Ouest nord et du Val d'Yzeron », souligne Fouziya Bouzerda, vice-présidente déléguée à l'Economie. Ainsi, Craponne, Ecully, Francheville, Marcy l'Etoile, Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, Saint-Didier-au-Mont-d'Or, Saint-Genis-les-Ollières et Tassin-la-Demi-Lune bénéficieront des compétences en économie, insertion et emploi de l'équipe Techlid composée de 5 personnes. Et il y a fort à faire sur un territoire particulièrement attractif.

Le Pôle Economique Ouest de la Métropole de Lyon compte 6 200 entreprises et 40 000 salariés. Si les grands groupes comme Seb, LDLC, Blédina, Materne et Sève portent l'image de ce secteur et emploient à eux seuls 2 000 salariés, le tissu économique compte 85 % d'entreprises de moins de 10 salariés. Et ces TPE et PME sollicitent les services pour leurs besoins de recrutements, de formation, de bureaux et locaux d'activités… Ces sujets sont essentiels pour assurer leur croissance.

Dans une zone où l'attractivité ne se dément pas, les maires appellent à une desserte renforcée des transports en commun. « C'est un enjeu majeur », confirme Gilles Pillon, maire de La Tour de Salvagny. D'autant plus que le développement devrait encore être au rendez-vous, voire s'accélérer, ces prochaines années grâce à des opportunités foncières. A La Tour de Salvagny, le site de la Poterie, en liaison directe avec l'A89, s'étend sur 20 hectares tandis qu'à Lissieu l'extension de la zone des Brailles porte sur 10 hectares. Une réflexion pour la création d'une zone artisanale sur Limonest/Dardilly est également en cours.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?