AccueilCollectivitésLa Métropole pare à l'urgence économique et sociale

La Métropole pare à l'urgence économique et sociale

Avant d'égrener les différentes aides d'urgence aux secteurs social, économique et culturel, le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a exhorté, devant la presse, le gouvernement à fixer un calendrier, en fonction des différents cas de figure de la crise sanitaire : « Pour que les acteurs économiques puissent se projeter et avoir des chances de dépasser la crise. »
La Métropole pare à l'urgence économique et sociale

Collectivités Publié le ,

La Métropole va voter lundi 16 novembre, 1,046 M€ supplémentaires pour l'aide sociale à la précarité, l'insertion, la santé. Sur le plan économique, un dégrèvement de 9,2 M€ de la cotisation foncière des entreprises a déjà été acté :

« Nous aidons les acteurs économiques, tels CCI, Medef, CMA, CPME, Chambre régionale de l'Économie Sociale et Solidaire (CRESS) … précise Bruno Bernard (Ndlr : 25000 € à chaque structure, soit 125 000 €). »

L'Exonération s'appliquera sur les loyers sur novembre 2020, coût : 92 000 €. Accélération de la transition digitale : le soutien sera d'un montant total de 52 500 € pour 150 commerçants.

La Métropole va augmenter son soutien aux structures de centre-ville d'un montant de 50 000 € à raison de 10000 € chacune : 10 000 € à Oullins Centre-ville ; 10 000 € à Centre-Neuville ; 10 000 € à Lyon 7 Rive gauche ; 10 000 € à la Société villeurbannaise d'urbanisme (SVU) pour Destination Gratte-ciel ; 10 000 € pour Tendance Presqu'île.

La Métropole fixe sa participation au Fonds Région Unie (2 762 500 €) pour des aides dans deux directions : « microentreprises & associations », et « agriculture & agroalimentaire ».

Dans le secteur culturel : des subventions de fonctionnement d'un montant total de 87 500 € auprès d'associations : RESEAU (Le Périscope) ; Arty Farty; Pôle Pixel.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?