AccueilCollectivitésLa Métropole dessine un 4ème Schéma d'Urbanisme Commercial maitrisé

La Métropole dessine un 4ème Schéma d'Urbanisme Commercial maitrisé

David Kimelfeld
David Kimelfeld

Collectivités Publié le ,

Comme l’a indiqué d’emblée David Kimelfeld, 1er vice-président en charge de l’économie de la Métropole de Lyon, le Schéma d’Urbanisme Commercial, qui a été présenté lundi 6 mars, est le fruit d’un travail collectif derrière lequel se sont rangés non seulement la Métropole, mais aussi la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et le SEPAL (Syndicat Mixte d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnais). « Ce travail de co-construction a débouché sur un document très ambitieux, prêt à évoluer et qui doit nous permettre d’articuler l’attractivité globale de l’agglomération, nécessaire à son développement, et la proximité indispensable pour les communes qui composent la Métropole. »

Aménagement du territoire / Le Sepal met le cap sur le Scot 2040


Véritable outil d’aide à la décision pour les élus, mais également pour tous les opérateurs de l’immobilier commercial, ce 4ème Schéma d’Urbanisme Commercial doit notamment permettre d’anticiper les besoins et les comportements d’achat, pour adapter l’offre sur chaque territoire. « Nous avons un peu réduit la voilure dans ce nouveau Schéma, indique Jean-Pierre Calvel, Conseiller de la Métropole délégué à l’urbanisme commercial. Sur la période 2017 / 2020, nous prévoyons la réalisation de 50 à 80 000 m2 supplémentaires. » Une augmentation qui viendra après les 100 000 m2 de projets autorisés entre 2009 et 2014.

« L’armature commerciale de notre territoire est hiérarchisée et multipolaire, souligne David Kimelfeld. Nous avons un cœur d’agglomération puissant et attractif, organisé autour de deux pôles : Presqu’Ile / Confluence, d’une part, et la Part –Dieu, d’autre part. En sortant de l’hyper centre, nous avons toute une offre complémentaire, qu’il convient de conforter car elle assure une fonction de proximité. » Ainsi, des centralités secondaires d’équilibre se sont progressivement imposées, complémentaires du maillage fin de centre-ville et de centre-bourgs de proximité.

Le Schéma d’Urbanisme Commercial qui a été dessiné pour la période à venir entend donc apporter les clés pour répondre à ce nécessaire besoin d’équilibre, en prenant en compte, à la fois, des enjeux sociaux et économiques (dynamiser l’offre de proximité, renforcer la création de richesse…), mais aussi des enjeux urbains et territoriaux (économiser des fonciers stratégiques, moderniser et optimiser les sites existants…).

Jacques Donnay

Les chiffres clés du commerce métropolitain

16 000 commerces et services, dont 2 700 en Presqu’Ile
Une centaine de marchés hebdomadaires
940 000 m2 de moyennes et grandes surfaces
Près de 8 Md€ de chiffre d’affaires
Une zone de chalandise de 1,6 million d’habitants
34 millions de visiteurs au Centre Commercial de la Part-Dieu et 9 millions au Centre Commercial Confluence

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?