AccueilActualitéLa Métropole de Lyon signe le premier projet de territoire avec Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines

La Métropole de Lyon signe le premier projet de territoire avec Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines

Dans l’ombre depuis plus d’un an, le premier projet de territoire a été signé lundi 11 juillet entre la Métropole de Lyon et les communes de la conférence territoriale des maires Rhône Amont (Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines).
La Métropole de Lyon signe le premier projet de territoire avec Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines
Cheyenne Gabrelle - Les représentants des communes de Décines-Charpieu, Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Jonage signent le premier pacte de cohérence métropolitain aux côtés de Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon.

Actualité Publié le ,

Dans le cadre du pacte de cohérence de la Métropole de Lyon, les 10 CTM - ou conférence territoriale des maires - recevront 82 millions d’euros pour financer jusqu’à sept axes de projets de territoire chacun. "Ces enjeux de territoire sont liés aux compétences des communes sous le regard étroit de la Métropole de Lyon" précise Christophe Quiniou, maire de Meyzieu.

Bruno Bernard, président de la métropole de Lyon : "Je suis déterminé à agir vite"

La conférence Rhône Amont, qui comprend les communes de Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines-Charpieu, a été la première à signer lundi 11 juillet. Elle va percevoir une enveloppe à hauteur de 7 millions d’euros de la Métropole de Lyon.

Projet de territoire : quatre axes choisis par Vaulx-en-Velin, Jonage, Meyzieu et Décines

Les 10 CTM sont libres de choisir les axes qui leur conviennent parmi les sept prédéfinis par la Métropole. Les quatre communes de Rhône Amont se sont concertées pour en choisir quatre, à savoir l’éducation, les mobilités actives, la trame verte et bleue et l’alimentation. Le secteur de la jeunesse est principalement ciblé.

"Avec un budget de 500 000 euros, nous souhaitons démocratiser la pratique de la musique dans les écoles élémentaires, en investissant dans des instruments de musique. J’ajoute également que nous sommes la seule CTM à avoir ce projet culturel", se réjouit Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin.

Dans le cadre de l’axe de modes actifs, les communes ont pour projet d’aménager un cyclodrôme pour le "savoir rouler" et de renforcer le maillage cyclable intercommunal avec un budget d’environ 1,4 millions euros. 1,5 million d’euros sera investi pour aménager la Rize et créer des espaces végétalisés de proximité communaux.

L'alimentation au coeur des enjeux

Le point collectif qui ressort le plus est celui de l’alimentation, avec le projet de création d’une cuisine centrale, pour un budget de 3,5 millions d’euros, soit la moitié des aides reversées par la Métropole. "En mutualisant une cuisine centrale, on va rendre accessible la nourriture saine, tout en privilégiant le circuit court avec des produits locaux et de qualités, pour le bien-être des enfants et des familles", précise Laurence Fautra, maire de Décines-Charpieu. Ce projet n’est pour l’instant qu’à l’étape de la réflexion des experts selon le responsable de la commune de Meyzieu.

Si les trois autres axes n’ont pas été retenus par les quatre communes, c’est bien parce qu’ils ne peuvent pas faire l’objet d’un projet intercommunal, du fait de leurs différences.

Derrière le maire de Meyzieu, l'opposition persiste toujours

Pour rappel, la coordination entre les communes signataires et la Métropole de Lyon n’est pas toujours une tâche facile alors que les partis politiques s’opposent. En décembre dernier et dans un autre cadre, Christophe Quiniou, élu LR, quittait le Sytral en reprochant à Bruno Bernard, président de la Métropole (EELV) de "décider seul", résumait-il dans un tweet.

Aujourd’hui, le maire de Meyzieu concède qu’il existe une écoute attentive des problématiques de territoire de la Métropole. Il existe encore des points sensibles, notamment en matière de transparence vis-à-vis des investissements de l’ensemble des maires. L’opposition dénonce ainsi le flou du volume que représente le plan pluriannuel d’investissements (PPI). "Cela fait partie des choses qui restent encore à travailler", souligne Christophe Quiniou.

L’ensemble des CTM devra proposer ses projets à la Métropole de Lyon d’ici décembre 2022.

Projets de territoire : quels sont les sept axes de la Métropole ?

  • Axe 1 : Revitalisation des centres-bourgs
  • Axe 2 : Education
  • Axe 3 : Modes actifs
  • Axe 4 : Trame verte et bleue
  • Axe 5 : L’alimentation, de la production à la lutte contre le gaspillage
  • Axe 6 : Logement, accueil, hébergement (digne, abordable et de qualité)
  • Axe 7 : Développement économique responsable, remploi et insertion
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?