Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La Métropole de Lyon crée une Zone à Faibles Emissions

le - - Collectivités

La Métropole de Lyon crée une Zone à Faibles Emissions
DR - Les 5 communes concernées représentent plus de 90 % des 48 000 habitants surexposés au dioxyde d'azote.

La mesure sera mise en place progressivement et vise les véhicules utilitaires légers et les poids-lourds.

« Nous avons recherché le meilleur équilibre entre qualité de vie et contraintes pour les acteurs concernés. Il était hors de question de toucher aux revenus des plus modestes. Nous avons donc fait le choix de nous concentrer sur les véhicules professionnels. Il y a eu 6 mois de réflexion et de concertation avec les partenaires pour travailler sur le périmètre, les véhicules concernés, les dérogations… », a expliqué David Kimelfeld lors de la présentation de la mise en place d'une Zone à Faibles Emissions (ZFE) dans l'agglomération lyonnaise.

Portant sur les communes de Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Bron et Caluire, la ZFE cible uniquement les véhicules utilitaires légers et les poids-lourds. Cette année, place à la pédagogie avec l'installation de panneaux d'informations pour sensibiliser les professionnels, leur permettre d'acquérir une vignette ou d'adapter leur flotte pour circuler et stationner dans le périmètre. A partir du 1er janvier 2020, l'accès à la ZFE sera réservé aux VUL et PL munis des vignettes Crit'Air 1, 2 et 3. Un an plus tard, seuls les VUL et PL classés Crit'Air 1 et 2 seront autorisés dans la ZFE. Des dérogations sont accordées jusqu'au 1er janvier 2022 pour certains véhicules dont la durée d'amortissement est plus longue comme des camions bétonnières, des bennes amovibles, des porte-engins…

Avec cette mesure, la Métropole de Lyon s'empare d'un enjeu de santé publique. En 2016, les VUL et les PL représentaient 25 % des kilomètres parcourus dans la métropole, mais 50 % des émissions routières de dioxyde d'azote. La création de la ZFE devrait diviser par deux le nombre d'habitants surexposés. Pour accompagner les professionnels, une enveloppe d'aides de 1 M€ sur 3 ans a été débloquée pour les PME installées sur le territoire de la métropole pour financer l'achat ou la location

« Budget 2019 : une gestion rigoureuse et maîtrisée »

David Kimelfeld et Richard Brumm, vice-président aux finances, se disent « assez fiers de la présentation de ce budget ». Les recettes de fonctionnement, en progression de 2 %, s'élèvent à 2 638 M€ et proviennent des recettes fiscales à hauteur de 1 886 M€. A noter la baisse de 21 M€ du produit de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Côté dépenses de fonctionnement, le budget s'affiche à 2 325,9 M€ et le social constitue le premier poste avec un montant de 771 M€, en hausse de 3 %. Les investissements devraient atteindre 700 M€ cette année. Les trois premiers postes sont la mobilité (167 M€), l'aménagement (153 M€) et l'économie, l'éducation le culture et les sports (115 M€).




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide