AccueilCollectivitésLa Métropole de Lyon choisira sa stratégie énergétique fin 2018

La Métropole de Lyon choisira sa stratégie énergétique fin 2018

La Métropole de Lyon réunit ses partenaires le 23 novembre 2017
Stéphanie Polette - La Métropole de Lyon réunit ses partenaires le 23 novembre 2017

Collectivités Publié le ,

- 16 % d'émissions de gaz à effet de serre ont été enregistrées depuis le lancement du plan climat par le Grand Lyon en 2000. L'objectif était d'atteindre - 20 % à l'horizon 2020. Plus globalement, la collectivité s'est engagée dans le 3x20 : - 20 % d'émissions de polluants, - 20 % de consommation d'énergie et + 20 % d'énergie renouvelable. Pour cela, la Métropole de Lyon impulse des actions et des incitations pour embarquer un maximum d'acteurs dans la démarche.

Le chiffre moyen de -16 % cache des disparités. L'industrie (- 22 %) et l'habitat (- 16 %) se révèlent être les plus performants quant il s'agit d'œuvrer pour l'environnement. Des marges de progrès sont à réaliser dans le tertiaire (- 12 %) et surtout dans le transport (- 10 %).

Pour poursuivre les efforts, les partenaires de la Métropole, avec les deux rencontres qui se sont tenues le 23 novembre 2017, ont imaginé quatre scénarios pour affiner la stratégie environnementale de la collectivité. Jusqu'à fin 2018, les contributeurs travailleront à la faisabilité et la budgétisation de ces scénarios pour alimenter le schéma directeur des énergies opérationnel à partir de 2019.
« Le territoire du grand Lyon a une responsabilité particulière dans la transition énergétique à mener car il présente de nombreuses compétences en la matière. Il doit faire d'une contrainte une force. La Métropole doit également s'engager pour faire face aux enjeux urbains et à ses missions sociales et médico-sociales pour être attentive aux plus fragiles. Les actions doivent ainsi contribuer à l'attractivité économique du territoire afin de maintenir les emplois et la croissance des entreprises », a déclaré David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, lors de la conclusion des deux rassemblements.

Quatre scénarios

  • Scénario 1 : le bâtiment et ses usages. Logements, immeubles tertiaires, commerces sont mobilisés pour engager des rénovations et améliorer leurs performances énergétiques, sources d'économies importantes.
  • Scénario 2 : la force du nombre pour vivre la transition énergétique. Ce scénario s'appuie sur l'engagement de tous : citoyens, ménages, salariés, TPE, PME… avec des actions de la Métropole à destination de tous les publics : campagnes de sensibilisation et subventions pour s'équiper avec des chauffages performants, des appareils électroménagers économes, des véhicules à faibles émissions… L'objectif s'appuie sur l'addition des projets individuels.
  • Scénario 3 : l'intelligence des réseaux et des systèmes énergétiques. Bâtiments, réseaux, véhicules, process industriels sont équipés de systèmes pour piloter les consommations.
  • Scénario 4 : des investissements pour des grands projets de transition énergétique. Industriels et acteurs publics s'unissent pour engager des investissements de masse en faveur des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?