AccueilActualitéLa Métropole de Lyon au cœur de la stratégie industrielle du vélo de l’Union Européenne

La Métropole de Lyon au cœur de la stratégie industrielle du vélo de l’Union Européenne

Dans le cadre des Connecting Europe Days, l’Union européenne a annoncé depuis Lyon qu’elle allait investir sur le transport à vélo afin de s'adapter aux enjeux actuels.
La Métropole de Lyon au cœur de la stratégie industrielle du vélo de l’Union Européenne
© DR - Depuis Lyon, l’Union européenne a annoncé qu’elle va investir sur le transport à vélo afin de s’adapter aux enjeux actuels.

Actualité Publié le ,

Choisie pour accueillir les Connecting Europe Days de mardi à jeudi, Lyon se porte candidate pour devenir la prochaine capitale européenne du vélo.

Les transports en Europe représentent à eux seuls 28 % du total des émissions de gaz à effet de serre, un chiffre qui ne diminue pas depuis... 1890. Face au changement climatique, l’Union Européenne décide d’agir en boostant la stratégie industrielle en Europe.

"En lançant ce projet dans l’Union Européenne, la France devra rattraper son retard sur l’usage du vélo. Désormais, on se doit de penser tourisme local et le vélo tourisme tend à prendre de l’ampleur. Je suis convaincue que Lyon peut en donner l’exemple", a souligné Karima Delli, présidente de la commission transport et tourisme au Parlement européen.

Lyon : bateau + vélo, la livraison passe à l'électrique

"Le vélo reconnu comme un véritable mode de transport"

En présence de Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, de Grégory Doucet, maire de la ville de Lyon, Karima Delli a détaillé la mise en place de cette stratégie européenne "vélo". "Pour la première fois, le vélo est reconnu comme un véritable mode de transport et il fera partie intégrante de l’agenda politique et stratégique de l’Union Européenne, pour ensuite être présenté en tant que résolution devant la Commission européenne", a précisé fièrement l’eurodéputé.

Afin de respecter les délais du plan d’investissement France 2030, la Commission européenne devra fournir un plan d’action dès janvier 2023, avec un budget de plusieurs milliards d’euros. Un projet qui sourit à la ville de Lyon, reconnue label des villes climatiquement neutres pour 2030.

Cheyenne GABRELLE / Grégory Doucet, maire de Lyon, Karima Delli,
eurodéputé et
Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon
regrettent
tous les trois l'absence du ministre des Transports.

Des projets verts de l'Europe pour la ville et la Métropole de Lyon

Avec plus d’un million d’emplois verts créés en Europe, le vélo va stimuler la création d’infrastructures telles que des garages dédiés, de nouvelles bornes, des usines de productions, ainsi que des dispositifs de sécurité routière.

Bruno Bernard se dit heureux de voir que l’Europe reconnait le vélo comme une alternative aux transports carbonés. "La mise en route de cette résolution à l’échelle européenne va nous permettre de développer des infrastructures, en créant un réseau de transport dans la Métropole, avec de nouveaux carrefours", a confié le président de Sytral Mobilités. Bruno Bernard a évoqué la création de filière industrielle du vélo à Villeurbanne afin de favoriser la fabrication locale de vélos.

En 2021, 21 % des Lyonnais ont joué le jeu du vélo. Un effort qui doit se poursuivre grâce à l’aide européenne d’après Grégory Doucet. "La priorité c’est d’investir pour défendre le plan piéton à Lyon, sur le vélo et également sur les transports en commun afin de se déshabituer de l’usage de la voiture en ville."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 août 2022

Journal du20 août 2022

Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?