AccueilCollectivitésLa métropole de Lyon à l'écoute des entreprises de Marcy-l'Etoile pour leur plan de mobilité

La métropole de Lyon à l'écoute des entreprises de Marcy-l'Etoile pour leur plan de mobilité

Le président Bruno Bernard et Fabien Bagnon, vice-président délégué à la Voirie et aux Mobilités actives, ont rencontré cinq acteurs économiques de Marcy l'Etoile qui veulent faciliter les déplacements de leurs salariés.
La métropole de Lyon à l'écoute des entreprises de Marcy-l'Etoile pour leur plan de mobilité
Métropole de Lyon-Olivier Chassignole - L'aménagement de nouvelles pistes cyclables fait partie des demandes des 5 acteurs réunis dans le PMIE.

Collectivités Publié le ,

Marcy l'Etoile compte 3 600 habitants, mais accueille pas moins de 8 500 salariés. En effet, la commune abrite 5 entreprises ou établissements d'envergure que sont Sanofi Pasteur, bioMérieux, VetAgro Sup, l'Institut National du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle et la Clinique Les Iris. Pour trouver des solutions de mobilité pour leurs salariés, clients, étudiants, usagers…, ces acteurs ont signé en 2017 un plan de mobilité inter-entreprises (PMIE) avec la Métropole, la Région, le Conseil départemental, le Sytral et 6 communes (Marcy l'Etoile, Charbonnières-les-Bains, La Tour de Salvagny, Sainte-Consorce, Saint-Genis-les-Ollières et Tassin-la-Demi-Lune).

Répondre aux attentes des salariés de Marcy-l'Etoile

"L'objectif était de réduire de 15 % l'autosolisme d'ici 2020 et de 30 % à horizon 2025", fait savoir Thierry Gastineau, Global Head Quality Advocacy, Culture and Innovation chez Sanofi Pasteur et pilote PMIE. Si l'objectif 2020 n'a pas été atteint, des premières actions ont pu être développées.

Création d'une ligne 98 Express, mise en place de bus articulés aux heures d'affluence, prise en charge de 100 % de l'abonnement TCL chez Sanofi Pasteur et bioMérieux, instauration d'un forfait mobilité durable à 200 € chez VetAgro Sup et l'INTEFP, installation d'une station de vélo à assistance électrique chez bioMérieux, réservation de 60 places pour les covoitureurs sur le parking de Sanofi Pasteur…

"Les tendances sont positives sur l'utilisation du vélo, du covoiturage et du véhicule électrique. Il ne faut pas relâcher les efforts" , affirme Thierry Gastineau. Les salariés sont d'ailleurs de plus en plus demandeurs de solutions de mobilité durable.

Aménager de nouvelles pistes cyclables

Une nouvelle convention doit être conclue en fin d'année. "Nous voulons doubler l'usage du vélo d'ici 2026 et le quadrupler d'ici 2030. Concernant les transports en commun et le covoiturage, nous voulons faire +10 % d'ici 2026 et + 20 % d'ici 2030", détaille Thierry Gastineau.

Pour réaliser ces ambitions, les partenaires ont précisé leurs besoins aux élus de la Métropole. Le développement des infrastructures, avec l'aménagement de nouvelles pistes cyclables, est la priorité.

Mais les entreprises souhaitent également un doublement de la navette GE6 reliant Marcy l'Etoile à la gare de Charbonnières-les-Bains, la création d'une ligne de bus sur la RD30 pour faire la transversale, d'une application mobile de covoiturage ou encore un poste d'animateur Mobilité Ouest lyonnais. Des demandes entendues par Bruno Bernard qui leur a aussi suggéré de communiquer davantage par le biais d'ambassadeurs.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?