Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La Mère Léa : une institution sans une ride

le - - Gastronomie / Vins

La Mère Léa : une institution sans une ride
© Michel Godet 2019 - Lucas Sangiuliano, Eric Chamarande et Christian Morel

Comment rajeunir une institution sans la dévoyer... Cette institution n'a pas pris une ride et l'âme de Léa Bidaut plane toujours depuis 1943.

C'est le pari que vient de réussir avec brio son propriétaire, Christian Morel, en faisant l'acquisition d'un local attenant qui désormais répond au doux nom de La Mère Léa, en lieu et place de La Voûte chez Léa. A présent vous pourrez vous régaler au Comptoir de Léa en formule traditionnelle à 21€ (trois plats), chez La Mère Léa dans le style bouchon gastronomique (menu à 31,50€ et 45€) ou encore dans l'un des divers salons privatifs (Bellecour, des Lyonnais, Fourvière…).
Désormais dans un restaurant très lumineux, à l'agréable décoration mâtinée tel un authentique bouchon lyonnais, les vues sur Fourvière, Saint-Jean ou encore la Saône vous feront rêver entre deux gourmandises.

Si Eric Chamarande est toujours au piano (depuis 32 ans !), aidé au démarrage par Lucas Sangiuliano, c'est toujours le chef Christian Têtedoie (MOF) qui supervise la carte, lui dont on voit son restaurant gastronomique étoilé (l'Antiquaille), depuis la salle à manger ! La boucle serait-elle bouclée pour celui qui fourmille continuellement de projets ? Pas sûr…

Comme l'on ne change pas une équipe ou plus exactement un carte qui gagne, l'offre est toujours aussi lyonnaise que gastronomique, avec un clin d'œil tout particulier aux incontournables sauces qui font la réputation de Christian Têtedoie.

Vous êtes confortablement installé et votre entrée, après un petit gnafron, peut se nommer par exemple maquereau glacé au vin blanc, ou encore plus local saucisson chaud pommes vapeur avec une sauce nappante d'anthologie au mâcon-fuissé. Le ton est vite donné…

Pour suivre, la quenelle Mère Léa aux écrevisses ou encore la tablier de sapeur et sans reproches peut rivaliser avec un poulet au vinaigre de vin vieux et son gratin de macaronis. Un vinaigre qui réveille une autre une très belle sauce. Et cela, avant d'attaquer une Tatin, un parfait glacé à la Chartreuse, voire un Royal au chocolat. Cette adresse sera désormais vôtre.

11 quai des Célestins à l'angle de la Place Henri-Gorju

Lyon 2e

Téléphone : 04 78 42 01 33

Fermé le dimanche soir




Michel GODET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer