AccueilActualitéLa Maison familiale rurale : une école de la vie

La Maison familiale rurale : une école de la vie

La Maison familiale rurale : une école de la vie

Actualité Publié le ,

« Les MFR, Maisons familiales rurales, sont les artisans du monde de la formation et les initiateurs de la pédagogie de l’alternance », explique Pierre Pivotsky, président de la Fédération régionale des MFR de la région Rhône-Alpes. Créée en 1937 par des agriculteurs, l’association s’est structurée et développée progressivement pour s’ouvrir à d’autres métiers que l’agriculture. Elle permet désormais à 94 000 jeunes et adultes de suivre l’une des 200 formations qualifiantes en apprentissage, depuis la classe de 4e jusqu’au niveau ingénieur. Agriculture, métiers animaliers, œnologie, électricité, bâtiment et bois, maintenance agricole et mécanique, automobile et aéronautique, hôtellerie et restauration, biotechnologies, services à la personne, tourisme, sport et animation, comptabilité et informatique… Les voies d’insertion sont très variées et répondent à un vrai besoin sur le territoire. Car les MFR sont nées avec l’idée d’animer et de développer les zones rurales pour maintenir un lien social entre les populations et éviter la désertification des campagnes.

Basé sur la pédagogie de l’alternance, l’enseignement valorise le potentiel du jeune par l’acquisition de connaissances à partir d‘éléments concrets, par l’échange des expériences professionnelles et par une véritable implication des formateurs et des familles. Sur le terrain, en entreprise, c’est le temps de l’action et de la motivation, tandis que les journées d’école sont propices à la réflexion et à la concertation. Mais la mission des MFR ne s’arrête pas à l’obtention d’un diplôme et aux acquisitions scolaires et professionnelles. Elle prend une dimension éducative et citoyenne et une approche sociale et bienveillante. « Nous sommes un système très spécifique avec une démarche originale, une pédagogie unique et une réussite fabuleuse, précise Simon Bikoi, directeur de la Fédération régionale des MFR Rhône-Alpes. Nous travaillons sur la valorisation de l’humain pour procurer la confiance en soi. L’objectif des MFR est de révéler les capacités du jeune et de le rendre acteur de sa formation. L’instruction civique et l’aptitude à vivre ensemble sont notre quotidien. On ne peut pas faire de la pédagogie sans parler d’acte éducatif. »

Pour favoriser la vie en société, les établissements accueillent les jeunes en internat. « La vie résidentielle fait partie de l’apprentissage et offre des temps forts pour transmettre ses connaissances. Le " vivre ensemble ", c’est la journée et le soir, pour des jeunes qui viennent d’horizons différents », ajoute Pierre Pivotsky. « Cela permet de prendre conscience de la réalité, de la hiérarchie et du savoir être. C’est l’école de la vraie vie. Les valeurs sont les gênes de la maison », renchérit Simon Bikoi.
Les Maisons familiales rurales proposent un espace de liberté et d’épanouissement à des jeunes parfois en souffrance dans le système scolaire classique. Axées sur la motivation et le projet personnel de chacun, elles leur permettent de réussir autrement et de prendre confiance en l’avenir. Elles entretiennent des relations de coopération avec de nombreux pays, notamment d’Afrique et d’Amérique latine et ouvrent ainsi aux jeunes des horizons sur le monde, les encourageant à la curiosité et à la mobilité professionnelle. Pour montrer qu’elles vont bien au-delà du centre de formation, des diplômes et des stages et qu’elles révèlent de vrais talents, elles organisent les premières " portes ouvertes ", le 30 janvier. Les jeunes viendront témoigner sur leurs parcours au sein des MFR, premier réseau de formation en alternance de la région Rhône-Alpes-Auvergne, avec 17 000 apprenants et une pédagogie qui bouscule les codes.


Les chiffres-clés de Rhône-Alpes-Auvergne

75 associations MFR dont 49 antennes CFA
6 fédérations départementales
2 fédérations régionales
180 formations en alternance pour 21 secteurs professionnels
17 000 jeunes, apprentis, adultes en formation dont 8 000 dépendent du ministère de l’Agriculture
2 000 salariés
15 administrateurs en moyenne impliqués dans chaque MFR
85 % de réussite aux examens
80 % d’insertion professionnelles dans les six mois

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?