Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La leçon de théâtre de Pierre Notte, magistrale !

le - - Spectacle vivant

La leçon de théâtre de Pierre Notte, magistrale !
DR - L'effort d'être spectateur de, par et avec Pierre Notte

La petite salle du TNP accueille actuellement un spectacle absolument jubilatoire qui, contrairement à ce que son titre, L'effort d'être spectateur, laisse entendre, fait la joie de celui-ci.

Ça se passe dans la salle Jean Vilar du TNP et c'est drôlement réjouissant. Pourtant il n'y a qu'un homme, seul. Et quelques accessoires, un chapeau haut de forme, deux gants de boxe, un cerceau en plastique rayé, une chaise. Ce ne devait même pas être un spectacle. En fait, à l'origine, Pierre Notte, invité au Japon pour donner à voir son travail est sollicité pour présenter une conférence sur le théâtre. Il choisit alors « d'interroger la place du spectateur car c'est bien lui qui peut rassembler toutes les formes de théâtres, aussi contraires soient-ils... » Un sujet tout à fait pertinent, puisqu'il est présent dans toutes les formes de théâtre, qu'il soit d'ici ou du pays du soleil levant. Et voilà que la conférence devient un livre, publié en 2016, puis un spectacle à part entière, créé en Avignon 2 ans plus tard, presque par hasard. L'effort d'être spectateur est revenu en Avignon cette année, pour faire carton plein. Il faut dire que Pierre Notte force l'admiration. Lui qui écrit qu'il n'est pas un bon conférencier et un très mauvais acteur (en forme de boutade potache, sans doute, ou par pure provocation !), décortique et dissèque le rôle du spectateur avec un brio déconcertant. Aidé de bribes de textes qu'il a glanés au fil de son parcours, des « petites phrases fondamentales de Jean-Luc Lagarce, Joseph Danan, Godard, Duras, Koltès, Minyana, Py, Bernard Dort ou Robert Cantarella, Jean-Loup Rivière ou Leslie Kaplan... » Il arrive même à nous faire rire de nos propres travers, notamment quand il analyse les toux intempestives qui résonnent parfois dans les salles obscures, et qu'il raconte qu'il « a joué, spectateur rongé par l'ennui, à compter souvent les toux du public dans des salles submergées par la mollesse d'une attention détachée. » Un petit bijou aux nombreux niveaux de lecture !

TNP, jusqu'au 19 octobre, www.tnp-villeurbanne.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer