Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Théâtre de Vienne / La Grande Guerre en chansons

le - - Spectacle vivant

Théâtre de Vienne / La Grande Guerre en chansons
© Manuel Guyon

Le Théâtre de Vienne (Isère) commémore à sa façon le centenaire de la fin de la guerre 14-18, les 8 et 9 novembre, avec un spectacle de théâtre musical qui donne à voir et à entendre l'atmosphère de l'époque, dans les tranchées comme loin du front.

Ce spectacle de théâtre musical offre un riche éclairage de la Grande Guerre à travers les rapports à la musique et à la chanson selon que l'on soit sur le front ou dans les salons parisiens. Une façon de célébrer l'armistice du 11 novembre, et son centenaire. Il donne à voir et à écouter les œuvres de l'époque. Tour à tour poignant, joyeux, bouleversant, amusant, ce spectacle original se déroule pendant la guerre de 14-18. Il illustre l'espoir et l'évasion éphémères qu'apportait la musique dans les tranchées aux combattants. Dans le même temps, il témoigne de l'insouciance inconsciente et troublante des spectateurs dans les théâtres et dans les salons, qui, loin de la guerre, étaient remplis. Cette faille entre deux camps résonne encore aujourd'hui…La volonté de Floriane Bonanni n'est pas de raconter le conflit mais de donner à écouter et à voir les oeuvres de l'époque qu'elles soient celles des musiciens, des poètes ou des écrivains.

Mise en scène : Floriane Bonanni, Avec : Loïc Corbery de la Comédie Française, chant : Edwige Bourdy - Trio George Sand : violon : Virginie Buscail, piano : Anne-Lise Gastaldi, violoncelle : Nadine Pierre - piano et accordéon : Benoît Urbain, Scénographie et lumières : Sébastien Vergnaud, Textes et lettres de : Louise Weiss, Lucien Durosoir, Maurice Maréchal, Maurice Drans, Henri Barbusse, Marcel Proust.

https://www.theatredevienne.com/saison-2018-2019/avant-l-heure-ou-les-thes-d-apres-midi-finissaient

Les pièces musicales du spectacle : On dansait l'tango (paroles de Amelet - musique de Charles Guindani); Robert Schumann : Sonate op. 105 pour violon et piano (Allegretto) ; Dans la tranchée (paroles et musique de Théodore Botrel); Gabriel Fauré : Berceuse op.16 pour violon et piano; Claude Debussy : Sonate pour violoncelle et piano (Sérénade); Cocorico (paroles et musique de Hamel); J'ai pas l'cœur à la rigolade (paroles d'Ernest Dumont - musique de Ferdinand Bénech) ; Richard Wagner : Mort d'Isolde (transcription pour trio avec piano d'Alfred Pringsheim); La caissière du Grand Café (paroles de Louis Bousquet - musique de Louis Izoird) ; Maurice Ravel : Trio pour piano, violon et violoncelle (Modéré); Celui que j'aime est parmi vous (paroles de Jean Rodor et Jean Bertet - musique de V.Scotto) ; Chanson de Craonne (paroles anonymes - musique de Charles Sablon); Lili Boulanger : Thème et variations; Ludwig van Beethoven : Trio op.97 « Archiduc » (Allegro moderato); Jean-Sébastien Bach : L'offrande musicale BWV 1079.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer