AccueilServicesLa feuille de route 2016 de Lyon French Tech

La feuille de route 2016 de Lyon French Tech

Un an après son installation, le dispositif compte cette année mettre en œuvre le Pass French Tech, s'attaquer aux enjeux de la mixité hommes/femmes dans le numérique et avancer sur son lieu Totem.
La feuille de route 2016 de Lyon French Tech
Stéphanie Polette - De gauche à droite : Karine Dognin-Sauze, Patrick Bertrand, Eric Burdier (Axeleo) et Virginie Delplanque.

EconomieServices Publié le ,

Vingt-trois personnes ont créé l’association Lyon French Tech en mai 2015 dans l’objectif de fédérer, accélérer et faire rayonner l’écosystème lyonnais du numérique en région, en France et hors des frontières. « Nous fonctionnons en mode start-up, avance Patrick Bertrand, son président également directeur général de Cegid. La stratégie prime sur la gouvernance. Le choix d’une gouvernance souple permet de s’ouvrir à tous les projets. »

Pour 2016, trois grandes missions sont à l’ordre du jour pour Virginie Delplanque, déléguée générale de Lyon French Tech, deux collaborateurs et les partenaires du secteur, entreprises, incubateurs, associations et collectivités. Le Pass French Tech, un programme visant à accompagner les entreprises en hypercroissance, sera opéré par le Clust’R Numérique. Les start-ups Geolid et Obiz Concept en bénéficient déjà. Le deuxième sujet concerne l’enjeu des femmes dans les métiers du numérique, encore trop peu nombreuses, dès leurs études, à embrasser des carrières techniques. « Les fonctions deviennent transversales. Il n’y a plus un secteur du numérique mais du numérique dans tous les secteurs », assure Patrick Bertrand. Les femmes ont un rôle à jouer pour occuper ces nouveaux postes.

Enfin, un des grands chantiers représentatifs de Lyon French Tech se matérialisera dans la réalisation du lieu Totem. « Situé à la Confluence sur 4 000 m2, ce chantier sera le plus structurant de 2016 pour Lyon French Tech, affirme Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon. La rénovation du site débutera en mai. Les opérateurs du projet - 15 candidatures actuellement – seront désignés en septembre pour une livraison d’un lieu dédié à l’accompagnement et à l’événementiel de la communauté numérique, en octobre 2017. » L’ensemble des actions en faveur de ce secteur, initiées avant la labellisation French Tech, aurait permis, selon Karine Dognin-Sauze, d’augmenter la création d’entreprises de 10 % et la création d’emplois de 15 % ces trois dernières années.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?