AccueilCultureSpectacle vivantDanse / La dernière création de la compagnie Arcosm réveille les Sens

Danse / La dernière création de la compagnie Arcosm réveille les Sens

La nouvelle pièce de la compagnie Arcosm est à découvrir sur la scène de la Maison de la danse. Avec 18 ans d'activités au compteur, la compagnie emmenée par Thomas Guerry affiche une forme olympique et va fêter la 1000ème du spectacle devenu culte, Échoa.
Danse / La dernière création de la compagnie Arcosm réveille les Sens
DR - Sens par la compagnie Arcosm

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Les spectacles de la compagnie Arcosm sont toujours drôles et savoureux. La marque de fabrique de la compagnie qui fait dialoguer danse et musique continue d'innerver le travail. D'Échoa, la première pièce qui fêtera d'ailleurs sa 1000 è représentation à la Maison de la danse le 22 juin dans une version revisitée et transmise à 130 amateurs et amatrices, pour une journée en famille pleine de surprises à Sens, la dernière production, la compagnie poursuit sa route.

Il faut dire que le parti-pris à l'époque était plutôt audacieux, celui d'explorer les relations danse/musique sous l'angle du croisement des gestuelles. Initialement créée par un musicien, Camille Rocailleux, et un danseur, Thomas Guerry, la compagnie est maintenant dirigée par Thomas Guerry uniquement, Camille Rocailleux ayant eu besoin de changer d'air.

Avec Sens, créée à la Rampe à Échirolles à l'automne dernier, et répétée en partie à la Maison de la danse où il était artiste associé cette saison, le chorégraphe-danseur-acteur se jette dans une tout autre aventure. Celle des sens. Mais pas ceux qui font sens, plutôt les 5 sens.

En préambule, les spectateurs et spectatrices sont invitées à regarder un court-métrage muet de 12 minutes pour forger des « souvenirs communs », comme l'explique le chorégraphe dans un reportage sur France3 Auvergne Rhône-Alpes, avant de découvrir la pièce (voir lien).

Ensuite il s'agit de plonger dans la pièce avec ses quatre personnages, interprètes d'âges et de parcours très différents, et de découvrir les souvenirs du personnage principal, Claude. «Pour « voyager entre corps et sons dans un monde jubilatoire volontairement absurde et surréaliste où tout semble permis. » Embarquement immédiat !

Maison de la danse, 11 au 15 juin, samedi de la Maison#enfamille le 22, www.maisondeladanse.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?