AccueilSpectacle vivantDanse / La déflagration Shechter

Danse / La déflagration Shechter

Hofesh Shechter, l'Israélien que tout le monde s'arrache, est de retour sur les planches de la Maison de la danse après deux petites années d'absence. Celui qui électrise aussi bien le public que la critique revient faire vibrer le sol et les cœurs avec sa nouvelle pièce, Grand Finale, créé en juin 2017 à la Grande halle de la Villette.
Danse / La déflagration Shechter

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Comme à son habitude, il assure non seulement la chorégraphie mais également la musique, à laquelle il attache une importance toute particulière puisqu'elle concourt souvent à l'efficacité des propositions. Pour Grand Finale qui résonne joyeusement mais pourtant nous parle de l'effondrement final, le chorégraphe installé à Londres depuis 17 ans, et chorégraphe résident au Brighton Dome, a improvisé avec les interprètes, au nombre de 16, « autour du duo et du contact, un territoire peu exploré jusqu'à présent : ma danse est plutôt individuelle.

Cela m'intéresse beaucoup de voir quelle énergie, quelle richesse aussi, entraîne cette recherche qui va aussi faire travailler l'ensemble du groupe dans une grande proximité » explique-t-il dans une interview réalisée pour le théâtre de la Ville (à Paris). Parce que ce qui caractérise la gestuelle de Shechter c'est ce maelström de rythmes qu'il rassemble pour faire advenir une colossale énergie qui emporte tout sur son passage.

Maison de la danse, 15 au 19 janvier, www.maisondeladanse.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?