AccueilGastronomie / VinsLa cuisine du cœur de Christian Têtedoie à Léon Bérard

La cuisine du cœur de Christian Têtedoie à Léon Bérard

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

Si dans un premier temps, quelques trente nouveaux plats étaient créés chaque saison (haricots blancs vinaigrette à la pâte de dattes, coleslaw sauce nuocman émincé de chou-rouge et éclats de marron, filet de sole dieppoise, clémentine infusée à la menthe ciselée…), cette nouvelle année de partenariat va aller encore plus loin avec la création d'ateliers théoriques et pratiques, la réalisation de bocaux aussi variés que personnalisés particulièrement destinés aux patients en ambulatoire, le développement du végétal avec amélioration de la cuisson et de l'assaisonnement des légumes aptes à faire découvrir de nouvelles saveurs et redécouvrir des légumes oubliés, mais aussi pour le personnel du prestataire-restauration l'immersion dans les cuisines du chef Têtedoie afin de découvrir une approche de la cuisine avec des techniques différentes. Mise en place d'un chariot itinérant avec des portions adaptées disponibles chaudes de suite, refonte des plats mixés… pour les patients en rupture alimentaire.

Au delà des techniques culinaires mises en place par Christian Têtedoie et son chef de l'Antiquaille Christophe Carlier, pour ne citer que des cuissons au dernier moment par exemple ou une rigoureuse sélection de produits, c'est surtout l'engagement du chef et sa générosité qui ressortent de ce partenariat, mettant en exergue ses qualités humaines pour ne pas dire humanistes.

Ainsi son prochain combat va se situer au niveau national avec la proposition d'une motion visant à légiférer un prix minimum de repas à l'hôpital. «C'est une question de dignité humaine » insiste-t-il.

Mais n'est-il pas vrai que le repas est partie intégrante des soins et un exhausteur de moral ?

Si l'équipe de SHCB avec ses 60 salariés sur site réalise plus de 1 500 repas (soit 27 menus spécifiques) par jour au self (plus de 75 tonnes de fruits et légumes préparés annuellement), elle a surtout en charge l'alimentation de 240 patients atteints de cancer auxquels il faut ajouter plus de 20 plats spécifiques mixés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?