AccueilFinancesAssurances : la CSCA veut recruter davantage d'adhérents

Assurances : la CSCA veut recruter davantage d'adhérents

La chambre syndicale des courtiers d'assurances (CSCA) Rhône-Alpes Auvergne se lance dans une vaste opération de conquête de nouveaux adhérents. Son objectif : dépasser le chiffre symbolique des 100 adhérents d'ici 6 mois.
Assurances : la CSCA veut recruter davantage d'adhérents
Photo S.Borg - Bertrand de Surmont, président de la CSCA et Patrick Ginet, président de la CSCA Rhône-Alpes Auvergne

EconomieFinances Publié le ,

La CSCA est un syndicat national composé de 7 délégations régionales, dont son antenne lyonnaise couvrant l'ensemble de la région Rhône-Alpes. A l'occasion de son dixième anniversaire, elle s'est lancée dans un grand tour de France. " Le courtage de proximité est mis à mal par le poids quotidien des nouvelles réglementations. Nous sommes là pour réaffirmer notre engagement auprès de nos adhérents et pour convaincre ceux qui hésitent de venir nous rejoindre ", indique Bertrand de Surmont, président de la CSCA.

Le syndicat (1 000 membres en France, dont 80 sur la région) veut gagner en visibilité pour peser auprès du législateur et des instances européennes. " En jouant sur le collectif, tous les courtiers français, quelle que soit leur taille, seront mieux représentés. Adhérer, c'est aussi bénéficier de services communs, difficiles d'accès quand on est un petit cabinet, dont le nouveau service obligatoire, la médiation ", souligne Patrick Ginet, président du comité directeur de la chambre régionale CSCA Rhône-Alpes Auvergne, et par ailleurs vice-président dédié au courtage de proximité au sein du bureau national de la CSCA.

Depuis le 1er janvier 2016, (décret n° 2015-1382 du 30 octobre 2015 relatif à la médiation des litiges de la consommation), tous les professionnels ont l'obligation de proposer un système de médiation clients/consommateurs agréé. " En adhérant, nos membres bénéficient automatiquement de ce service avec un code d'accès, le texte type à insérer dans les documents commerciaux et les différentes procédures à suivre pour traiter les réclamations ", vante Patrick Ginet.

Crée en février 2015 par des courtiers dissidents lyonnais, qui prônaient l'unification des courtiers face à un Sycra plus indépendantiste, le Sycasef s'est dissout un an plus tard au profit de la CSCA Auvergne Rhône-Alpes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?