AccueilCultureLa Chapelle Sixtine de Michel-Ange à Lyon : une expo bluffante au Palais de la Bourse

La Chapelle Sixtine de Michel-Ange à Lyon : une expo bluffante au Palais de la Bourse

L’exposition itinérante monumentale La Chapelle Sixtine de Michel-Ange arrive à Lyon pour l’été, dans la majestueuse salle de la Corbeille du Palais de la bourse.
La Chapelle Sixtine de Michel-Ange à Lyon : une expo bluffante au Palais de la Bourse
©ES

Culture Publié le ,

Au Palais de la Bourse à Lyon, la Chapelle Sixtine de Michel-Ange (presque) comme si vous y étiez : c’est ce que propose actuellement la plate-forme américaine d’évènementiels Fever, connue à Lyon, entre autres, pour ses concerts Candelight.

Qui n’a pas dit un jour en visitant un grand musée : "Il y a trop de monde pour en profiter", "On est fatigué d’avoir fait deux heures de queue".

De surcroît, tout le monde ne peut pas faire des milliers de kilomètres pour aller voir un chef d’œuvre de l’humanité, fussent la Joconde ou la Chapelle Sixtine.

Ce sont toutes ces raisons et d’autres, qui font le succès de la formule de l’exposition "Chapelle Sixtine" qui se veut "immersive" actuellement visible dans la grande salle du Palais de la Bourse de Lyon.

Fever propose l’expo en partenariat avec l’entreprise SEE, autre américaine qui est dépositaire du concept depuis 20 ans, et l’améliore d’année en année au fil des innovations technologiques, notamment des procédés de reproductions et d’impression sur toile.

Actuellement neuf kits d’exposition identiques sillonnent la planète, et ont déjà été montrés 30 fois dans de nombreuses villes (Shangai, Chicago, Londres, Madrid…) .

Pour la France, Lyon est la première ville à accueillir la Chapelle Sixtine de Michel-Ange.

Le Palais de la Bourse, écrin idéal pour la Chapelle-Sixtine de Michel-Ange

Le choix du lieu est particulièrement judicieux, et le volume de la salle de la corbeille du palais est idéal, proche du volume de la vraie chapelle. L’éclairage de l’est au soleil du matin dirigé sur les reproductions de tableaux est saisissant.

L’expo propose un parcours audio-guidée à travers les œuvres, reproduites aussi fidèlement que possible point par point, pixel par pixel, sur les toiles tendues.

La célèbre fresque d’Adam et du Jugement dernier mérite qu’on s’y attarde devant ses innombrables détails restitués en haute définition.

Jusqu’au 21 août, Palais de la Bourse, Lyon (13,20 € adulte, 8,60 € enfant/groupe ; 10,90 € seniors, étudiants.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?