AccueilCultureSpectacle vivantLa Cendrillon de Maguy Marin, l'éternel retour

La Cendrillon de Maguy Marin, l'éternel retour

Le Ballet de l'Opéra de Lyon reprend l'une des pièces qui ont fait sa réputation, la Cendrillon de Maguy Marin. Si cela fait longtemps que les figures de cette Cendrillon ne procurent plus de surprise, la magie opère toujours et la critique de la société de consommation qu'elle délivre est toujours brûlante d'actualité.
La Cendrillon de Maguy Marin, l'éternel retour
Jaime Roque de la Cruz - Cendrillon de Maguy Marin

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Cendrillon n'est pas loin de fêter sa 500ème représentation. Créée en 1985, à la demande de Françoise Adret, alors directrice du ballet, par Maguy Marin, toute jeune, presque inconnue et déjà controversée, cette pièce qui a permis à la chorégraphe d'acquérir une ancienne menuiserie devenue Ramdam-Un centre d'art,a semé la révolution dans la compagnie. Certains danseurs ont même refusé de la danser et Maguy Marin a failli tout arrêter.

Las, cette Cendrillon-là, irrévérencieuse à souhait est devenue le tube du ballet de l'Opéra de Lyon, lui offrant toutes les grandes scènes internationales, de New-York à Pékin en passant par Moscou et Sydney.

Trente trois ans après sa création, la pièce n'a pas pris une ride et continue d'enchanter de nouvelles générations de spectatrices et spectateurs. Elle n'a pas perdu non plus son pouvoir de subversion.

Si Maguy Marin n'a jamais beaucoup aimé cette pièce, celle-ci a néanmoins contribué à sa renommée et fait partie des relectures les plus réussies de ballets classiques avec la Giselle de Mats Ek (également au répertoire du Ballet de l'Opéra de Lyon).

Et pour cause ! Comme à son habitude, Maguy Marin y brocarde les travers de ce monde, en transposant l'histoire de Cendrillon dans un magasin de jouets avec chevaux de bois et pantins articulés.

Avec la complicité de Montserrat Casanova (longtemps scénographe et costumière de la chorégraphe), elle transforme la jeune fille en une poupée gauche aux joues rondes et son prince en godiche maladroit.

Le langage académique y est gentiment malmené et la satire affleure sans cesse. La Cendrillon de Maguy Marin est une rebelle qui garde tout son pouvoir de subversion !

Opéra de Lyon, du 30 octobre au 3 novembre, www.opera-lyon.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?