AccueilEconomieLa CCI métropolitaine en ordre de bataille

La CCI métropolitaine en ordre de bataille

Née le 1er janvier 2016 de la fusion des CCI de Lyon, de Saint-Etienne Montbrison et de Roanne Loire Nord, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a installé sa nouvelle gouvernance et défini sa stratégie pour les prochains mois.
La CCI métropolitaine en ordre de bataille
© : DR - Emmanuel Imberton entouré des membres du bureau de la nouvelle CCI métropolitaine

Economie Publié le ,

Sans surprise, lundi 11 janvier, Emmanuel Imberton a été installé sur le fauteuil de président de la nouvelle CCI métropolitaine. L’aboutissement, comme il l’a lui même confirmé, d’un processus long et qui a engendré une remise en question des rôles et des ambitions de chacun. Néanmoins, si la démarche a pris du temps, sa conclusion était inévitable. La concrétisation de cette fusion des CCI de Lyon, de Saint-Etienne Montbrison et de Roanne Loire Nord constitue une avancée majeure pour les acteurs économiques du territoire métropolitain. « Cette nouvelle organisation fait de notre CCI la 2ème de France par le nombre de ses ressortissants », souligne Emmanuel Imberton.
Ses vice-présidents, issus des territoires voisins, partagent ce constat. « Nous attendons beaucoup de ce nouvel outil consulaire, dont la taille critique sera à la hauteur des projets structurants indispensables au développement de nos territoires, tout en restant à taille humaine », confirme Jean-Bernard Devernois, président de la délégation de Roanne.
Une analyse partagée par André Mounier, président de la délégation de Saint-Etienne, même s’il refuse de masquer les doutes et les débats qui ont agité la CCI ligérienne. « Ce n’était pas un choix évident, car nous étions la 4ème CCI régionale par son importance », rappelle l’ancien président de la CCI de Saint-Etienne Montbrison. Avant de mettre l’accent sur le sens des responsabilités dont ont fait preuve les élus consulaires stéphanois en acceptant de se réformer et de se fondre dans le nouvel ensemble métropolitain. « C’est une leçon donnée aux politiques », assène-t-il.
Désormais en ordre de bataille, la CCI métropolitaine a déterminé les axes stratégiques qui portent sa vision d’avenir. Une démarche menée en cohérence avec celle de la CCI de région, ainsi que l’a expliqué, en conclusion, Philippe Guérand, 1er vice-président. « Nous gagnerons tous ensemble ; pas les uns contre les autres ».

Le Président et les membres du bureau


Emmanuel Imberton (Président), Philippe Guérand (1er vice-président en charge de la formation et de l’enseignement supérieur), André Mounier (président de la délégation de Saint-Etienne et vice-président en charge de l’aménagement du territoire et du développement durable), Jean-Bernard Devernois (président de la délégation de Roanne), Philippe Valentin (président de la délégation de Lyon et vice-président en charge de l’international, des filières et des réseaux), Nathalie Pradines (vice-présidente en charge de la CCI de demain et de l’e-CCI), Daniel Villareale (vice-président en charge de l’entrepreneuriat), François Méon (vice-président en charge de l’industrie), Jean Mougin (vice-président en charge de la nouvelle économie et de l’économie collaborative), Jacques Descours (vice-président en charge du commerce).

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?