AccueilCollectivitésLa bonne santé du pôle funéraire public métropolitain

La bonne santé du pôle funéraire public métropolitain

La bonne santé du pôle funéraire public métropolitain

Collectivités Publié le ,

C'est en 2006 que les services funéraires municipaux de Lyon et de Villeurbanne se regroupent pour former les Pompes funèbres intercommunales de l'agglomération lyonnaise. Dix ans plus tard, en octobre 2016, six communes - Bron, Corbas, Feyzin, Oullins, Pierre-Bénite et Rillieux-la-Pape - rejoignent les PFI de l'agglomération lyonnaise pour créer la société publique locale Pôle funéraire public - Métropole de Lyon. Depuis, quatre nouvelle communes ont rejoint lastructure : Ecully, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval et Saint-Genis-les-Ollières.

Et d'autres frappent à la porte : « Tassin-la-Demi-Lune est en cours d'adhésion, Givors et Saint-Didier-au-Mont-d'Or se montrent très intéressés… » précise Guy Corazzol, président du Pôle funéraire métropolitain, pour lequel l'objectif naturel est, à terme, de rassembler les 59 communes de la Métropole de Lyon. Ce qui prend du temps, la procédure d'adhésion étant lourde pour une commune qui doit délibérer à chaque étape. Idem pour l'installation d'une agence de proximité sur ladite commune. Le pôle funéraire public vient justement d'en ouvrir une à Bron, la première hors Lyon et Vénissieux. « Implanté un service public organisé est plus difficile que d'implanter un service privé. Et puis nous n'avons pas la possibilité de faire de publicité », déplore Guy Corazzol.

Ce dernier rappelle malgré tout l'importance d' « inscrire le service public dans le territoire de la Métropole ». Avec pour première préoccupation, « l'humain avant tout, les piliers de ce service public étant la confiance, l'humanisme, l'engagement, la proximité, l'écoute et l'accompagnement ». Et un rapport prix / prestations défiant toute concurrence. Et d'annoncer une différence de tarifs de 20 à 30 % sur des funérailles à 4 000 €.

Repères

Le Pôle funéraire public - Métropole de Lyon, ce sont 5 agences (à Lyon, Villeurbanne et Bron) ; 12 communes adhérentes ; un capital de 600 000 € détenu par les Villes de Lyon et Villeurbanne (88,27 %) et les 10 autres communes (11,73 %) ; 72 collaborateurs ; 1 600 convois par an ; les chambres funéraires de Lyon et Villeurbanne, le Crématorium de Lyon (nouveau cimetière de la Guillotière).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?