AccueilEnchèresLa bibliothèque de Michel Le Guern chez de Baecque & Associés

La bibliothèque de Michel Le Guern chez de Baecque & Associés

Pascal et Port-Royal mais aussi les sciences du langage sont au catalogue de la vente de livres proposée le mercredi 27 avril par Maître de Baecque & Associés.
La bibliothèque de Michel Le Guern chez de Baecque & Associés
D.R. - Ensemble d'uniforme d'un pilote de la Première Guerre mondiale adjugé 2 300 EUR

CultureEnchères Publié le ,

« Les livres sont faits pour être lus, et non pour rester immobiles sur les rayons d'une bibliothèque. Les outils doivent servir, et pour cela il faut les transmettre. Quelques-uns des livres proposés venaient des librairies de la rue Mercière ou des rues voisines ; après de longs voyages, souvent à l'étranger, ils étaient revenus dans le quartier de leur origine ; ils sont prêts pour d'autres voyages ». Ainsi se termine, en tête du catalogue, l'introduction de Michel Le Guern, chercheur, écrivain et titulaire d'une chaire de philologie française et linguistique à l'Université Lyon 2, car c'est bien de la dispersion de sa bibliothèque à l'heure d'une presque-retraite dont il s'agit, le 27 avril.

L'ensemble est rare de par la réunion en une seule vente d'autant d'ouvrages concentrés autour de l'œuvre de Pascal mais également des travaux parfois très anciens relatifs aux sciences du langage en général et de la grammaire en particulier. On note ainsi un bel exemplaire des Remarques surla langue françoise de Claude Favre de Vaugelas daté de 1664, estimé entre 300 et 400 €, mais aussi L'art de bien parler françois par Pierre de La Touche dans une édition de 1737, attendu entre 200 et 300 €.

Plus loin au catalogue, l'attention se porte sur une édition clandestine des Pensées de Pascal parues en 1670 chez Guillaume Desprez pour lesquelles il faudra engager 500 à 700 €, tandis qu'un Livre d'heures de Port-Royal devrait facilement trouver acquéreur à son estimation établie entre 500 et 600 € par Alain Ajasse, expert lors de cette vente

Dans un tout autre domaine enfin, un bel exemplaire de la Description des plantes rares cultivéesà Malmaison et à Navarre par Aimé Bonpland mais surtout illustré par Pierre Joseph Redouté dans une édition de 1813, estimée 1 000 / 1 500 €, devrait susciter une belle bataille d'enchères.

Maîtres de Baecque & Associés, Nouvel Hôtel des ventes, mercredi 27 avril à 14 h 30, catalogue complet et horaires d'exposition sur www.debaecque.fr

Adjugés !

316 665 € (hors frais) ! C'est le très beau total des résultats enregistrés le jeudi 7 avril lors de la vente « XXe siècle » proposée par Maître Cécile Conan-Fillatre à l'Hôtel d'Ainay. Au marteau, on note les 34 500 € atteints par Ombelles bleues dans un vase, une huile sur isorel de Bernard Buffet datée de 1969, ainsi que les 14 000 € portés par un amateur sur La Barbue, une aquarelle sur papier vergé de Raoul Dufy datée de 1924. Au chapitre des peintres africains contemporains, Chéri Samba confirmait sa cote montante avec Le pont cassé, une acrylique sur toile adjugée 16 000 €, tandis que Ablade Glover pour Jubilation, 2007 trouvait preneur à 11 500 €.

Pêche chez Artcurial ce samedi 9 avril, avec là également quelques belles adjudications. Parmi les livres, on retient La truite de rivière de A. Petit datée de 1897 dans une belle reliure plein cuir, adjugée 400 € (hors frais), mais aussi, et cette fois pour ce qui est du matériel, les 600 € (hors frais) réalisés par une canne à mouche en bambou refendu de la marque Pezon et Michel en état neuf et dans sa housse d'origine.

Armes anciennes enfin, d'abord aux Brotteaux le 9 avril avec une belle séries d'adjudications pour des sabres comme celle à 3 500 € (frais inclus) pour un sabre d'officier de hussard d'époque révolutionnaire et celle à 8 600 € (frais inclus) pour un sabre de chasseur à cheval de la Garde Impériale initialement estimé entre 1 500 et 1 800 €.

Au Nouvel Hôtel des ventes ensuite, le mardi 5 avril sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés où était notamment proposé un bel ensemble d'uniforme d'un pilote lyonnais de la Première Guerre mondiale. 1 900 € (hors frais) étaient portés sur sa veste bleu horizon d'officier d'aviation, fabrication Moreteau Frères à Lyon, 2 300 € ( hors frais) sur son ensemble d'officier d'aviation bleu en fabrication tailleur toujours par Moreteau Lyon. Egalement très convoitée, une médaille en or du Tai-Ping ou du Dragon (Chine, 1862) de 1ère classe confirmait son estimation annoncée entre 4 500 et 5 000 € pour être finalement adjugée 4 500 € (hors frais).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?