AccueilEconomieLa Banque de France évoque une reprise relative de l'activité en région

La Banque de France évoque une reprise relative de l'activité en région

La note de conjoncture « Tendances Régionales » publiée cette semaine par la Banque de France montre une reprise relative de l'économie en Auvergne-Rhône-Alpes selon les secteurs d'activité à fin mai.
La Banque de France évoque une reprise relative de l'activité en région

Economie Publié le ,

« Dans l'industrie, la reprise d'activité aurait été moins marquée en Aura qu'au niveau national suite au déconfinement. Les chefs d'entreprise prévoient une nouvelle progression en juin, dans l'ensemble des secteurs » résume ainsi la Banque de France dans son analyse conjoncturelle, basé sur ses données récoltées à fin mai.

Dans les services, en revanche, la région apparaît moins touchée qu'au plan national et une amélioration de l'activité est annoncée notamment dans l'hébergement-restauration en raison de la réouverture progressive des établissements.

La Banque de Banque explique que « après la chute historique de la production industrielle en mars et avril, les mesures de déconfinement ont permis une relance de l'activité conforme aux anticipations formulées le mois dernier ». L'analyse montre que les progressions restent assez hétérogènes entre les différents secteurs interrogés, avec un rattrapage plus soutenu pour les branches fortement affectées par la crise, au premier rang desquelles, la fabrication de matériels de transport. Les anticipations sont favorables pour le mois de juin, avec une activité qui pourrait se porter à plus de 80% d'un mois de juin « normal ».

En ce qui concerne les services marchands, l'activité a nettement progressé en mai dans l'ensemble des secteurs interrogés, excepté l'informatique qui affiche un repli de son courant d'affaires en provenance de la clientèle industrielle notamment. Le niveau d'activité en mai avoisine voire dépasse parfois les trois-quarts d'une activité habituelle en cette période. Si le secteur de l'hébergement-restauration se redresse grâce à une réouverture progressive des hôtels et de la vente à emporter dans les restaurants, son niveau est encore très inférieur à la normale.

Le bâtiment quant à lui se redresse « fortement » avec une activité qui dépasse 70% d'un mois de mai classique -contre 20% en avril-. Le secteur profiterait des mesures de déconfinement, tant sur le segment du gros œuvre que du second œuvre, et une remontée des effectifs accompagnerait cette amélioration de l'activité.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?