AccueilEconomieFinancesLa Banque de France annonce une reprise pour l'industrie régionale

La Banque de France annonce une reprise pour l'industrie régionale

Dans sa dernière note de conjoncture (données régionales à fin juillet), la direction Auvergne-Rhône-Alpes de la Banque de France indique la poursuite du redressement de l'activité industrielle mais une reprise poussive de celle des services notamment pour le secteur de l'hébergement-restauration.
La Banque de France annonce une reprise pour l'industrie régionale
© Banque de France Aura

EconomieFinances Publié le ,

Selon l'étude la Banque de France Auvergne Rhône-Alpes, le rythme de progression de la production industrielle ralentit assez nettement en juillet dans la plupart des secteurs exceptés l'agroalimentaire, la chimie et la pharmacie. En effet, la hausse des entrées d'ordres -domestiques principalement- ne suffit pas à remplir des carnets de commandes qui, de fait, se stabilisent à un niveau jugé encore trop faible dans la quasi-totalité des secteurs. A noter que le taux d'utilisation des capacités de production global (71%) ne progresse que de 2 points - contre 10 le mois dernier - et demeure éloigné de son niveau moyen de long terme (79%).

Par ailleurs, la reprise d'activité se poursuit dans les services marchands mais elle ne rattrape que partiellement le retard accumulé lors de la période de confinement. En effet, les chefs d'entreprise interrogés estiment que les niveaux d'activité enregistrés restent encore inférieurs de 9% à l'activité normale d'un mois de juillet. La plupart des secteurs sont concernés par une nouvelle progression des courants d'affaires et notamment par exemple le transport de fret, l'hébergement-restauration ou le travail temporaire. Dans un contexte sanitaire toujours incertain, les perspectives globales pour le mois d'août semblent au mieux se maintenir en dépit de quelques secteurs qui anticipent une légère érosion d'activité en août.

La Banque de France note enfin que le rattrapage amorcé dans le bâtiment depuis la fin du confinement se poursuit et d'après les chefs d'entreprise interrogés, l'activité se rapproche d'un niveau jugé normal (96%). Le second œuvre profite d'un meilleur courant d'affaires en juillet que le gros œuvre, mais la situation devrait s'inverser sur août. Compte tenu des chantiers en retard, les carnets de commandes sont correctement garnis et, si les prévisions sont plutôt mesurées sur le mois d'août, l'activité pourrait s'intensifier à moyen terme.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?