AccueilFinancesL'UCly veut lever 6 M€ sur 3 ans

L'UCly veut lever 6 M€ sur 3 ans

L'Université Catholique de Lyon souhaite développer 19 nouveaux projets et a déjà reçu le soutien de 16 chefs d'entreprise qui ont apporté 2,5 M€.
L'UCly veut lever 6 M€ sur 3 ans
i3A - L'UCly vient de lancer sa campagne de mécénat 2019-2021.

EconomieFinances Publié le ,

Avec sa nouvelle campagne de mécénat 2019-2021, l'UCly cherche à collecter 6 M€ pour franchir un nouveau cap de son développement. Alors que les fonds de la campagne précédente avaient été affectés à la création du campus Saint-Paul, l'établissement veut cette fois investir dans les contenus pédagogiques et la recherche. « Nous avons identifié 19 nouveaux projets autour de deux grands axes que sont « Placer l'humain au cœur des métiers de demain » et « Mettre nos valeurs et nos expertises au service de la société », explique Thierry Magnin, recteur de l'UCly. De nouvelles formations, des projets éducatifs et de solidarité, des laboratoires de recherche et de réflexion seront ainsi développés d'ici 2021. La création d'une école de tourisme, l'aménagement d'un lieu de rencontres et d'expertises intégrant les entreprises avec UCly Expert, la constitution d'une banque de données documentaires, le développement d'une plateforme des Alumni… sont en préparation.

Pour concrétiser ses actions, l'UCly peut compter sur le soutien des entreprises. Plus de 2,5 M€ ont déjà été collectés auprès de 16 dirigeants : Raphaël Appert (Crédit Agricole Centre-Est), Alexandre Aulas (Holnest), Jean-Michel Aulas (OL Groupe), Elisabeth Ayrault (CNR), Alain Denizot (Caisse d'Epargne Rhône Alpes), Laurent Fiard (Visiativ), Olivier Ginon (GL Events), Thierry de La Tour d'Artaise (Groupe SEB), Pierre de Limairac (Descours & Cabaud), Jean-Baptiste Maisonneuve (Autocars Maisonneuve), Jean Mane (V.Mane Fils), Alain Mérieux (Institut Mérieux), Pascal Rémy (SNF), Denis Rodarie (Siparex), Guy Sidos (Vicat) et Patrick Thollin (EFI Automotive).

« Nous croisons les compétences métiers et les valeurs d'humanisme pour former des acteurs responsables », affirme Thierry Magnin pour expliquer la contribution des entreprises. Les mécènes peuvent également participer aux réflexions et événements de l'UCly ou proposer leurs problématiques pour des programmes de recherche. « Dans un monde en transition, la transversalité est essentielle. L'UCly réconcilie la technique, l'innovation et l'humanisme », souligne Guy Sidos. « L'UCly nous a aidés à former nos agents de maîtrise à la relation avec des collaborateurs de différentes religions et culture », illustre Patrick Thollin.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?