AccueilCollectivitésL'Institut Paul Bocuse et le CNAM s'associent pour développer leur formation professionnelle

L'Institut Paul Bocuse et le CNAM s'associent pour développer leur formation professionnelle

L'Institut Paul Bocuse et le Centre national des arts et métiers (CNAM) viennent de signer un partenariat constituant un pôle de formation professionnelle et continue commun à destination des métiers de la restauration et de l'hôtellerie.
L'Institut Paul Bocuse et le CNAM s'associent pour développer leur formation professionnelle
Photo S.Borg - Au premier plan, Hervé Fleury, vice-président de l'Institut Paul Bocuse et Olivier Faron, administrateur général du CNAM

Collectivités Publié le ,

Le premier dispose d'une renommée internationale et d'un savoir-faire pédagogique reconnu pour ses formations supérieures de haut niveau dans le secteur de la restauration, de l'hôtellerie et de l'hospitalité. Le second, à défaut de proposer des formations dans ces métiers, possède un large réseau de 30 centres régionaux aux formations diverses, débouchant sur des diplômes de l'enseignement supérieur de Bac +2 à bac +5.

Fort de ces atouts, l'Institut Paul Bocuse et le CNAM viennent de signer un partenariat associant leurs compétences et leur réseau pour constituer un pôle de formation professionnelle et continue. "Nous allons rapidement constituer un catalogue de formation commun en s'appuyant sur nos compétences. Par exemple, nous apporterons notre savoir-faire en entrepreneuriat ou en gestion tandis que l'Institut interviendra sur l'hospitalité et les gestes techniques, explique Olivier Faron, administrateur général du CNAM. C'est aussi une bonne occasion pour le conservatoire d'investir le champ d'un secteur jusqu'ici absent de nos offres, très demandeur de formation et pourvoyeur d'emploi".

Encore en phase d'élaboration, cette offre commune devrait délivrer des formations certifiantes et diplômantes, à destination des débutants et des seniors, en particulier pour un "public éloigné de l'emploi ou qui voudrait monter en compétence par le biais de la VAE". Pour l'Institut Paul Bocuse, c'est aussi l'occasion d'ouvrir son pôle formation continue (2 000 stagiaires par an) à un public plus individuel. "Jusqu'à présent, nous répondions aux demandes des entreprises et des professionnels par des formations sur-mesure", souligne Hervé Fleury, vice-président de l'Institut Paul Bocuse.

En attendant le déploiement du pôle, les deux institutions annoncent le lancement d'un Mooc conjoint autour de la gastronomie pour le printemps 2017.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?