Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

L'industrie 4.0 se construit à Vénissieux

le - - Industrie

L'industrie 4.0 se construit à Vénissieux
Thierry Roche - SERL - Le projet "USIN Lyon Parilly" nécessite 80 MEUR d'investissement.

Le groupe allemand a vendu à la SERL et à la Banque des Territoires un tènement de 11 hectares. Sur ce site, baptisé « USIN Lyon Parilly », 60 000 m2 de bâtiments accueilleront une vingtaine d'entreprises industrielles et un millier d'emplois d'ici 8 ans.

A Vénissieux, Bosch vient de confier à la SERL, soutenue par la Banque des Territoires, le devenir d'un terrain de 11 hectares jouxtant l'usine Bosch Rexroth. Après l'arrêt de la production de pompes pour les moteurs diesel puis l'échec de l'unité de fabrication panneaux photovoltaïques, le groupe allemand a travaillé avec la Métropole de Lyon et ses partenaires pour la ré-industrialisation de ce tènement. Aujourd'hui, le site se compose de 30 000 m2 de bâtiments, dont 10 000 m2 immédiatement disponibles. Boostheat occupe déjà une halle industrielle de 10 000 m2 où il a mis en service, en novembre dernier, sa ligne de production de chaudières gaz nouvelle génération. D'autres PME/PMI et start-ups devraient s'implanter dans les prochains mois et années puisque l'objectif est d'accueillir de 20 à 25 entreprises industrielles sur le site pour générer entre 800 et 1 000 emplois.

La SERL a donc prévu d'aménager cette vaste surface et de construire 30 000 m2 de bâtiments neufs pour proposer à la location des bureaux comme des halles industrielles offrant jusqu'à 4 000 m2. « Nous aurons précisément 62 000 m2 à louer, 40 % de tertiaire et 60 % pour des activités de production », précise Jean-Luc da Passano, président de la SERL qui ajoute que « le lancement des constructions est programmé pour janvier 2020 ».

Ce nouveau site est l'un des piliers de Lyon Parilly Factories, la nouvelle marque de territoire présenté par la Métropole de Lyon au salon Global Industries. Pour asseoir sa place de première agglomération industrielle de France après la région parisienne et se positionner comme un acteur majeur de l'industrie du futur, la collectivité veut donner une plus grande visibilité au secteur de Vénissieux Nord. « Nous comptons neuf grandes zones industrielles totalisant 5 300 hectares. Deux territoires sont particulièrement identifiés pour l'accueil d'activités industrielles : la Vallée de la Chimie et Vénissieux Nord qui devient le site pilote de l'industrie du futur », explique David Kimelfeld.

Le parc industriel urbain Lyon Parilly Factories, qui s'étend sur Lyon-8e, Vénissieux et Saint-Priest, représente 600 hectares, 10 000 emplois et 200 établissements dont quelques fleurons tels que Renault Trucks, Iveco, Aldes… A horizon 10 ans, 70 hectares de fonciers seront disponibles pour développer de nouvelles activités productives.

Huit partenaires créent La Ruche Industrielle

Le président d'Aldes, Stanislas Lacroix, préside l'association La Ruche Industrielle.

Le groupe Volvo, EDF, SNCF, Aldes, Vicat, Bosch, la Métropole de Lyon et l'Insa Lyon ont uni leurs forces pour donner naissance à La Ruche Industrielle. Implantée dans un bâtiment de 2 000 m2 sur le site USIN Lyon Parilly, cette association vise à accompagner la transformation 4.0 des entreprises industrielles et à concrétiser des projets d'innovation. « Nos valeurs sont le collaboratif, la convivialité, le pragmatisme et l'audace. Nous voulons partager les expériences et mutualiser les moyens pour accélérer l'innovation », résume Stanislas Lacroix, président d'Aldes et de La Ruche Industrielle. Portée par une équipe de 5 permanents et dotée d'un budget de 800 000 €, l'association s'organise autour d'une plateforme d'échange, d'une offre de ressources mutualisées et de dispositifs d'accompagnement pour des projets mono-entreprise ou en consortium. Quatre projets sont déjà lancés et 23 autres sont identifiés sur des thématiques comme la réalité virtuelle et augmentée, la robotique, la maintenance connectée… La Ruche Industrielle est ouverte pour accueillir de nouvelles entreprises, y compris des PME/PMI, TPE et start-ups. Lieu de partage d'expériences et de compétences, l'association connecte les différents acteurs de l'écosystème pour favoriser l'émergence de nouvelles idées et accélérer le développement de projets innovants à forte valeur ajoutée.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer