AccueilSociétéL'Improvidence, nouveau temple de l'impro

L'Improvidence, nouveau temple de l'impro

Péroline Drevon, assistante commerciale, Thomas Debray, directeur logistique dans une grosse boîte d’électroménager, et Mélinda Nouette, comédienne, tous trois grands amateurs d’improvisation et improvisateurs eux-mêmes, décident, il y a à peine un an, de se lancer dans le pari un peu fou de monter un théâtre dédié à l’improvisation.

ActualitéSociété Publié le ,

Ces trois-là se sont rencontrés dans la « communauté des improvisateurs » il y a quelques années et ont sympathisé. Thomas Debray (qui ressemble énormément à Monsieur Hulot), le président, a effectué un voyage d’étude de deux mois dans la Mecque de l’improvisation, Chicago, pour écrire un livre. Revenu enthousiaste (pour ne pas dire emballé), il réfléchit très vite à transposer ce qu’il a vu dans l’ancienne capitale industrielle, soit un espace qui offrirait à la fois des spectacles et des formations, comme Second City, lieu dédié qui accueille mille élèves par semaine et un million de spectateurs par an.
Il faut dire que chacun des associés de cette aventure est irréductiblement passionné par cet art et tient à défendre une certaine idée de l’improvisation. Péroline Drevon, improvisatrice depuis quatre ans, explique que l’impro, « ce n’est pas seulement comique, on peut toucher les gens, les émouvoir, les faire passer du rire aux larmes ». Tous trois veulent réellement « oeuvrer à changer cette image ». Thomas Debray ajoute : « On réduit souvent l’impro aux matchs et ce n’est pas que ça. Il y a quelque chose de magique, une sincérité, une générosité, un esprit positif qui correspondent aux valeurs que je défends dans la vraie vie ». L’originalité du projet réside également dans le mélange, l’ambition de réunir amateurs et professionnels, que les uns s’enrichissent des autres et inversement. .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5123 du samedi 18 octobre 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?