AccueilImmobilier-TP-BâtimentL'immobilier logistique à l'arrêt au premier trimestre 2021 dans la région lyonnaise

L'immobilier logistique à l'arrêt au premier trimestre 2021 dans la région lyonnaise

Après avoir tutoyé les sommets en 2020, le marché des entrepôts logistiques peine à redémarrer dans la région lyonnaise.
L'immobilier logistique à l'arrêt au premier trimestre 2021 dans la région lyonnaise
© DR - Un projet de plateforme logistique à Villette-d'Anthon. Au premier trimestre 2021, le marché est resté calme.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

A contre-courant des marchés régionaux extérieurs à la dorsale, la logistique lyonnaise boucle un premier trimestre 2021 très calme. Un marché atone qui ne surprend pas vraiment Ludovic da Silva, responsable des activités logistiques chez Cushman & Wakefield pour toute la moitié sud de la France.

"En premier lieu, parce que le marché régional reste extrêmement tendu sur l'offre logistique, notamment de classe A. Ensuite, parce qu'un grand nombre d'opérations ont été reportées et vont rapidement sortir." Deux prochaines opérations devraient porter respectivement sur 36 000 m2 et 14 000 m2.

Un phénomène de report qui pourrait se reproduire ?

Favorisé par le manque de foncier rapidement disponible, ce phénomène de report pourrait se reproduire à l'avenir. Et pas uniquement en région Auvergne-Rhône-Alpes. "L'immobilier d'entreposage est appelé à fonctionner de plus en plus par à-coups", estime d'ailleurs Cushman & Wakefield dans sa dernière enquête consacrée à la logistique.

Pour autant, le marché reste solide et les perspectives ne sont pas mauvaises. Pas plus en matière de demande placée que de montants investis. "On ne peut pas vraiment analyser le marché logistique sur des périodes courtes. A moins d'un an, les conclusions que l'on peut tirer n'ont guère de signification", assure Ludovic da Silva.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?