AccueilActualitéSociétéL'égérie de la danse post-moderne

L'égérie de la danse post-moderne

Franchement conséquent, le programme regroupe deux pièces la première soirée, dont une entrée au répertoire, For M.

ActualitéSociété Publié le ,

G. : the movie, et pas moins de quatre la seconde. Une vraie fête en perspective pour les amateurs d’art chorégraphique. Car, incontestablement, Trisha Brown est une des grandes figures de la danse d’aujourd’hui, l’une des chefs de file (même si elle s’en défend) de la post-modern dance américaine.
Active dès les années 1960, après avoir étudié la danse classique, le jazz, les claquettes et les techniques Graham et Cunningham, et découvert le travail d’Anna Halprin, elle fait partie des fondateurs du Judson Dance Theater, un collectif créé en 1962 dans une église désaffectée du quartier de Greenwich Village, à Manhattan. S’y retrouvent Simone Forti, Yvonne Rainer, Steve Paxton, Meredith Monk, Lucinda Childs, Douglas Dunn, entre autres, pour refuser les codes de leurs aînés. Ainsi expérimentent-ils la répétition (sur le modèle de Gertrud Stein, « a rose is a rose is a rose »), le geste quotidien, la danse dans les lieux publics ou non adaptés à la représentation... Trisha Brown va affronter la gravité en marchant le long des buildings de Manhattan, se coltiner ce qu’elle a appelé les accumulations et puiser abondamment dans l’improvisation. Ce sera l’époque des Accumulation pieces. Et le début de la recherche d’un mouvement fluide et facile. Ce mouvement si délié qu’il en devient sa signature, encore aujourd’hui, même si celui-ci a évolué au fil des recherches, notamment celles autour de la musique d’opéra qu’elle aborde dans les années 1990. Ce n’est qu’à partir de 1979 que Trisha Brown réintègre les théâtres, avec Glacial Decoy (qui précède Set & Reset), qu’elle ne quittera plus. Trente ans plus tard, la dame met fin à sa carrière, en fêtant en grande pompe ses 76 printemps à la Brooklyn Accademy of Music, et offre au Ballet de Lyon une troisième entrée au répertoire. .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5034 du samedi 2 février 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?