AccueilEnchèresL'entier contenu d'un château chez De Baecque & Associés

L'entier contenu d'un château chez De Baecque & Associés

L'entier contenu d'un château chez De Baecque & Associés

CultureEnchères Publié le ,

Plus de 700 lots au total composent ce catalogue aussi riche que varié, avec pour débuter des bijoux et de l'orfèvrerie dont une superbe chope en serpentine cerclée et montée argent, travail du XVIIe et du Nord de l'Europe estimée entre 5 000 et 8 000 €. Suivent du mobilier et des objets d'art parmi lesquels on retient d'abord une suite de quatre fauteuils lyonnais d'époque Louis XV attendue entre 20 000 et 30 000 € mais aussi un très beau guéridon rond en bronze doré doté d'un piètement à trois montants à ressaut ornés de têtes de femmes à l'antique. Signé en toutes lettres Barbedienne sur l'entretoise, ce guéridon d'époque Napoléon III est estimé 17 000 / 20 000 €.

Tableaux enfin avec là également un choix très varié mais un coup de cœur quand même pour Le Marmiton, une huile sur toile de Joseph Bail de dimensions 54 x 65 cm pour laquelle il faudra engager 4 000 à 6 000 €.

Maître de Baecque & Associés, Nouvel Hôtel des ventes, lundi 27 à 18 h 30, mardi 28 à 14 h 30, mercredi 29 à 14 h 30, catalogue complet et horaires d'expositions sur http://www.debaecque.fr

Incunables, manuscrits et livres anciens aux Brotteaux

Belle vente, très belle vente de livres et documents anciens, le 22 juin sous le marteau de Maître Claude Aguttes. Au catalogue, on note Corona Florida Medicimae sive Deconservatione sanitatis, un incunable d'Antonio Gazio daté de 1491 pour lequel on attend 12 000 à 15 000 €, mais également un intéressant Manuscrit de Recettes de cuisine et autres, cahier de format in-4°, passionnant document estimé entre 600 et 900 € et dont l'origine pourrait être lyonnaise ou régionale, selon Jacques van Eecloo, expert lors de cette vente.

Au chapitre des curiosités, on retient également un important ensemble de correspondances écrites ou reçues par le peintre Albert Gleizes, attendu entre 3 000 et 5 000 €, mais aussi, et pour une estimation identique, un dossier renfermant des lettres et cartes postales adressées d'Italie, de France et du monde entier à Sante Geronimo Caserio, condamné à mort et détenu à Lyon après avoir assassiné le président Sadi Carnot.

Maître Claude Aguttes, Hôtel des ventes Lyon-Brotteaux, mercredi 22 juin à 14 h 30, catalogue complet et horaires d'expositions sur http://www.aguttes.com

Diamants et saphirs à Villefranche-sur-Saône

Même si la vente du 25 juin sous le marteau de Maître Gérald Richard concentre dans son catalogue du mobilier et des objets d'art, c'est sans aucun doute vers les bijoux que va se porter l'attention du public. Dans les écrins, une bague en or blanc et platine à huit griffes ornée d'un diamant taille ancienne pesant 4,35 cts, pour une estimation annoncée entre 28 000 et 30 000 € ; une autre cette fois montée avec un diamant de 4,45 cts estimée 30 000 / 32 000 € mais également un diamant taille moderne de 4,04 cts de couleur F (blanc extra) et de pureté S12 pour lequel il faudra quand même débourser 40 000 à 45 000 €.

Maîtres Richard et Guillaumot, Hôtel des ventes de Villefranche-sur-Saône, samedi 25 juin à 14 h 30, catalogue complet et horaires d'expositions sur http://www.guillaumot-richard.com

Adjugés !

On attendait Jean Puy, c'est de Louis Emile Villa qu'est venue la bonne surprise, le dimanche 5 juin à l'Hôtel d'Ainay sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre. Estimée entre 6 000 et 8 000 €, L'Automne, une huile emblématique de cet artiste dans sa période romantique, a finalement trouvé preneur à 21 000 € (hors frais), soit 26 250 € (frais inclus). Autre belle enchère, et pas des moindres, un bassin chinois à décor de poissons rouges et noirs signé Chin Tokudo a pulvérisé son estimation annoncée entre 200 et 300 € pour être finalement adjugé après une belle joute d'enchères à... 30 500 €. Sous le même marteau, mais cette fois le 7, une bague solitaire en or gris et platine centrée d'un diamant calibrant 2,50 cts était emportée à 12 000 € (hors frais).

De grands vins étaient pour leur part à la carte de la vente du 8 juin à Lyon-Brotteaux. Frais inclus, on retient les 8 760 € atteints par une bouteille de Romanée Conti 2000, les 960 € réalisés par une bouteille de Champagne Dom Pérignon Oenothèque millésime 1976, mais surtout la belle adjudication à 5 400 € pour deux bouteilles de Musigny, Comte de Vogüé, datant de... 1935.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?