AccueilServicesL'emploi cadres va franchir une barre historique

L'emploi cadres va franchir une barre historique

L'emploi cadres va franchir une barre historique
Michel Peres-Région Auvergne-Rhône-Alpes - Les fonctions Etudes et R&D sont les plus recherchées par les entreprises régionales.

EconomieServices Publié le ,

« En 2018, nous avons frôlé la barre des 30 000 recrutements puisque nous avons comptabilisé 29 380 recrutements de cadres dans la région. Cette année, cette barre symbolique sera franchie. En effet, nous tablons sur une fourchette de 30 200 à 32 480 recrutements », détaille Eric Guillaumot, délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes de l'Apec. Ces résultats, tirés de l'enquête annuelle de l'Apec, montrent que la région reste la deuxième place de l'emploi cadres dans l'Hexagone, après l'Île-de-France. Si l'an dernier, l'emploi cadres en Aura n'a progressé que de 6 % par rapport à 2017, contre une progression de 11 % au niveau national, pas d'inquiétude sur la dynamique régionale. « Entre 2016 et 2017, la hausse s'affichait à 23 % car nous étions passés de 22 600 à 27 810 recrutements », rappelle le délégué régional.

Les secteurs des services et de l'industrie, avec respectivement 66 % et 18 % des recrutements régionaux, sont les plus dynamiques. « Les services sont tirés par l'informatique-télécom, la R&D et le conseil. A noter également que le poids de l'industrie est plus important en Aura que dans le reste du pays », souligne Eric Guillaumot. Le commerce représentera 9 % des embauches et le BTP 7 %. Les fonctions les plus recherchées par les entreprises sont les études-R&D (20 %), l'informatique (19 %) et le commercial (19 %). Sur ces profils, le recrutement s'avère de plus en plus compliqué. « Cette situation incite les entreprises à s'ouvrir à d''autres perspectives. Nous constatons une hausse de la promotion interne de 15 %, mais surtout une augmentation des recrutements des cadres débutants », explique le délégué régional. Ainsi, 18 % des cadres qui seront embauchés cette année auront moins d'un an d'expérience et 30 % auront entre un et 5 ans d'expérience.

« Entre 2017 et 2018, la croissance s'est plutôt ralentie en France, mais la dynamique s'est maintenue sur l'emploi des cadres. Le chômage des cadres est aujourd'hui de 3,8 %. Les entreprises ont besoin de cadres pour réaliser leur transformation, notamment numérique, et de managers pour porter les changements », analyse Eric Guillaumot, en conclusion.

L'offre d'emploi n'a pas dit son dernier mot

« L'offre d'emploi bénéficie encore du meilleur rendement et conduit à un recrutement sur deux », fait savoir Eric Guillaumot. Ensuite, c'est grâce au réseau qu'un quart des recrutements s'effectue, suivi des réseaux sociaux qui permettent un recrutement sur cinq. « 50 % des entreprises utilisent les réseaux sociaux pour leur sourcing », complète le délégué régional qui rejette le mythe du marché caché de l'emploi. Les entreprises ont tout intérêt à assurer un maximum de visibilité à leurs annonces : en 2014, une offre d'emploi recueillait 50 CV ; en 2018, une offre d'emploi génère l'envoi de 28 CV voire même seulement 17 dans le secteur informatique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?