AccueilActualitéEducation à la citoyenneté : un enjeu d'avenir

Education à la citoyenneté : un enjeu d'avenir

Education à la citoyenneté : un enjeu d'avenir

Actualité Publié le ,

Quelle est la mission de l'armée dans l'éducation à la citoyenneté ?

Nous devons faire comprendre à nos jeunes le monde dans lequel ils vivent, à partir de l'histoire et de la géographie. Les armées ne remplacent pas l'Education nationale mais elles ont un rôle important à jouer. Nous côtoyons la jeunesse au quotidien. Nous sommes lucides quant à la fascination des sites conduisant à l'idéologie barbare. Il s'agit d'une manipulation mentale contre laquelle nous devons lutter par l'éducation à la citoyenneté. Car c'est dans le cerveau des gamins que se joue le combat véritable du terrorisme. Notre vrai champ de bataille, c'est celui-là. L'ignorance est la source de la totalité des rivalités armées. Quand nos soldats vont dans des pays en guerre, ils se rendent vite compte que les hasards de la naissance les ont plutôt bien servis. Si l'on ne sait pas d'où l'on vient, on est paumé. La reconnexion avec l'histoire est importante.

Comment prenez-vous part à ce combat ?

Nous dialoguons avec les jeunes en permanence. Le langage engendre des problèmes de communautarisme et de clivage de la société car des enfants évoluent avec un vocabulaire très pauvre et ne comprennent pas les mots qu'on leur donne. L'éducation est primordiale. A la demande des responsables d'établissements scolaires, nous intervenons dans des classes pour transmettre nos valeurs et faire découvrir aux jeunes le sens de la vie collective et sociale. Nous leur proposons des visites de sites militaires et des stages, nous les faisons participer à des activités sportives ou musicales, nous organisons des conférences et collaborons à des projets scolaires de travail de mémoire notamment. Les étudiants sont également sensibilisés à la citoyenneté et au rôle des armées françaises lors des Rencontres université défense et entreprises (RUDE).

Propos recueillis par Agnès Giraud-Passot

Vers un retour du service militaire obligatoire

"Les conclusions de ce projet interministériel seront rendues le 30 avril. L'organisation qui sera retenue n'est pas encore définie. En fonction de l'objectif pédagogique, la durée sera variable, mais une année complète serait inutile. En revanche, une phase d'internat sera incontournable pour que les jeunes apprennent à respecter des règles qui s'imposent à tout le monde. L'objectif sera de leur donner une claire perception de leur place dans le collectif et de leur dire d'où ils viennent" confie Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?