AccueilActualitéAcadémie de Lyon : les efforts budgétaires se poursuivent

Académie de Lyon : les efforts budgétaires se poursuivent

La réussite scolaire pour tous les élèves est le maitre mot des réformes et des mesures de l'Education nationale qui prévoit une hausse du budget et des priorités éducatives pour la rentrée 2018.
Académie de Lyon : les efforts budgétaires se poursuivent

Actualité Publié le ,

« Le système éducatif se mobilise pour la réussite de chacun. L'enjeu est d'aller vers une école de la confiance avec une ambition d'exigence pour tous et une attention particulière pour les plus fragiles. » Françoise Moulin-Civil, alors encore rectrice de l'académie de Lyon (Marie-Danièle Campion vient de lui succéder), exprimait il y a quelques jours, ainsi l'engagement de l'Education nationale dont le budget pour l'année 2018 dépasse le seuil symbolique de 50 Md €. Cette hausse de 2,4 %, qui intervient dans un contexte de suppression d'emplois au sein de la fonction publique et d'une baisse de 6 400 élèves, se traduit par la création de 4 000 postes. Au sein de l'académie de Lyon, les moyens d'enseignement supplémentaires qui marqueront la prochaine rentrée scolaire du premier degré viseront à soutenir l'effort de dédoublement des classes de CP et de CE1 déjà engagé en 2017. Aussi, 271 emplois seront créés dans les départements de l'Ain, de la Loire et du Rhône pour étendre cette mesure à toutes les classes de CP en REP (Réseaux d'établissements prioritaires) et CE1 en REP +. L'enjeu est de rompre avec les lourdeurs d'un système éducatif qui maintient les inégalités et qui freine la maitrise des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui.

Dans le second degré, la priorité concerne l'accompagnement des élèves vers la réussite au collège, notamment par le biais du programme « devoirs faits », mis en place à la rentrée des vacances d'automne 2017. « Il doit amener les collégiens vers plus d'autonomie et de confiance », souligne la rectrice. A côté de cette mesure innovante, le rétablissement des classes bi-langues ainsi que la promotion des stages réussite pour tous organisés pendant les vacances scolaires permettront de poursuivre la politique de transition visant à favoriser le passage de l'élève de l'école au collège et du collège au lycée.

Troisième priorité de cette prochaine rentrée, la prise en compte du handicap sera soutenue par 50 000 contrats aidés sur le plan national. L'académie de Lyon, particulièrement sensible et performante dans ce domaine avec la création de nombreuses classes ULIS, continuera à s'engager dans ce sens.

Au-delà de ces priorités, l'Education nationale ouvre la porte à de grands chantiers, notamment la réforme et la valorisation de la formation professionnelle, la réforme du bac et des lycées ainsi que l'accès aux études supérieures via la procédure Parcoursup. Toujours portée par une forte attractivité, l'académie de Lyon qui mise sur 2 400 bacheliers supplémentaires cette année, devra renforcer ses capacités d'accueil pour les étudiants. Elle prévoit d'ores et déjà 690 place supplémentaires au sein de ses quatre universités et 136 places dans les classes de BTS, auxquelles s'ajouteront 300 à 400 places en apprentissage. L'avenir dira si les bacheliers peuvent accéder sereinement aux filières de leur choix.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?