Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

L'atelier de Pierre Montheillet chez Ivoire Lyon

Publié le - - Enchères

L'atelier de Pierre Montheillet chez Ivoire Lyon
" Paysage abstrait ", huile sur toile de Pierre Montheillet estimée 1 000/1 500 EUR

Quasi deux ans après avoir dispersé l'atelier du peintre Jacques Truphémus, le maison de vente Ivoire Lyon s'apprête à vendre le 20 février, l'atelier de Pierre Montheillet, grande figure du monde de l'art lyonnais.

Né en 1923, décédé en 2011, Pierre Montheillet fait incontestablement partie de la scène artistique lyonnaise qu'il a occupée pendant plus de 40 ans. Entré en carrière dans les années 50, il est « né en peinture dans l'abstraction », comme le précisait Jean-Jacques Lerrant dans un article paru en 1990 dans Le Monde. Expert incontestable en tableaux anciens et notamment spécialiste mondial du peintre lyonnais Auguste Ravier, il était également un artiste peintre au talent connu et reconnu, particulièrement dans le domaine du paysage abstrait.

C'est entre autres au contact du peintre Hans Hartung, dès 1948, qu'il développa et affina son écriture plastique, tirant son inspiration de ses nombreuses errances sur les bords tranquilles de la rivière d'Ain. « Alchimiste des couleurs, il s'imprègne de chaque nuance de lumière, d'ombre comme du doux concert du fluide et du frissonnant avant de construire dans son atelier de grandes huiles où il déploie la pompe et les fastes d'une peinture gourmande », détaillait J.-J. Lerrant.

Antoine Bérard, commissaire priseur lors de cette vente, a bien connu Pierre Montheillet qu'il tenait pour une grande figure de la culture lyonnaise mais aussi pour un expert exceptionnel qui « a inventé », selon son propos, la série des Quatre Saisons d'Arcimboldo découvertes chez l'un de ses clients et qu'il a fait acheter au Musée du Louvre. Double casquette d'expert donc mais aussi d'artiste à part entière qui partait dans la nature avec son chevalet armé de ses gouaches avant de revenir à son atelier qu'il appelait « ma pièce à peindre » pour se consacrer à son travail, ses grandes huiles dont bon nombre seront présentées le 20 février à Lyon Presqu'île.

Ce sont au total près de 200 toiles de Pierre Montheillet dont de nombreux paysages abstraits que nous propose le groupe Ivoire Lyon lors de cette vente, avec des estimations globalement établies entre 300 et 1 500 €. Chaque tableau portera au dos le cachet « Atelier Pierre Montheillet / Bérard- Péron - 20 février 2020 ».

Ivoire Lyon, hôtel des ventes Lyon Presqu'île, jeudi 20 février à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.ivoire-lyon.com

Art nouveau, Art déco, design, peinture moderne et contemporaine à l'hôtel d'Ainay

Catalogue des plus chargé le 20 février à l'hôtel d'Ainay sous le marteau de Maître Cécile Conan Fillatre, avec pas moins de deux ventes successives. Dès 14 h 30 seront dispersés des pièces d'Art nouveau et d'Art déco dont ce superbe vase ovoïde de Camille Faure en émaux d'art de limoges à décor géométrique, estimé 6 000/8 000 € ; mais aussi, et pour une estimation identique, ce canard en bronze par François Pompon daté de 1927. Au chapitre du design, on note deux lits de repos modèle 450 par Jean Prouvé édité par Steph Simon pour la Cité Cansado en Mauritanie, dont un modèle en 140 cm de large attendu entre 7 500 et 8 000 € ; ainsi qu'une importante table de milieu d'après John Storrs pour laquelle il faudra engager 10 000 à 15 000 €.

Art Moderne et Contemporain pour suivre dès 18 h 30, avec là également quelques très belles pièces comme cette huile sur toile sans titre de José Maria Sicilia estimée 8 000/12 000 € ; ou Rio de Janeiro 22°56'42''..., 2011, tirage pigmentaire sous plexiglas monté sur Dibond par Thierry Cohen, exemplaire numéroté 1/3 provenant de la Galerie Esther Woerdehoff, Paris, pour lequel on attend 8 000 à 12 000 €. Pour les inconditionnels enfin, à ne pas rater Untitled 308, 1994, photographie en couleurs cibachrome de Cindy Sherman signée, datée et numérotée 4/9 au dos en provenance de la Galerie Metro Pictures de New York, estimée quant à elle 12 000/18 000 €.

Conan Auction, hôtel d'Ainay, jeudi 20 février à 14 h 30 et 18 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Adjugés

Les 6 et 7 février sous le marteau de Maître de Baecque & Associés, on retient l'adjudication à 2 320 € (hors frais) pour une partie de ménagère en argent ; celle à 1 900 € (hors frais) pour un très beau cartonnier en acajou et placage d'acajou du XIXe siècle ; mais aussi celle à 1 200 € pour un étonnant porte-manteau en bois sculpté, travail de la Forêt Noire datant du début du XXe siècle.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer