AccueilEconomieIndustrieL'appauvrissement des infrastructures pointé par le Medef Auvergne-Rhône-Alpes

L'appauvrissement des infrastructures pointé par le Medef Auvergne-Rhône-Alpes

Le Forum pour le développement des entreprises des régions européennes (FODERE*) s'est déroulé le 30 novembre à l'Hôtel de Région à Lyon. La question des infrastructures européennes au coeur de la compétitivité des entreprises a mis en évidence la problématiques des déficits publics, pointés du doigt notamment par le Medef Auvergne-Rhône-Alpes et qui selon lui devrait freiner l'investissement dans les grands programmes liés à la route, au rail ou encore dans les réseaux numériques.
L'appauvrissement des infrastructures pointé par le Medef Auvergne-Rhône-Alpes
Caroline Moureaux

EconomieIndustrie Publié le ,

« L'abandon par le gouvernement du projet A45 est une problématique qui relève du manque d'investissement national à cause notamment d'une dette publique abyssale ; il est difficile alors de faire face à ses engagements. Et la problématique plus globale qui s'impose à nos 5 régions, c'est le maintien en état de nos infrastructures et de leur développement » explique Jean-Luc Raunicher, président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes.
Evoquant une dette publique de 2200 Md€, ce dernier a tenu à saluer les efforts de la Région Auvergne Rhône-Alpes en ce sens, s'adressant à Anne Pellet, vice-présidente de la commission Entreprises économie et emploi à la Région, lors du Fodere à Lyon : « Il faut être avare des deniers publics et je sais que vous l'êtes. Des deniers publics qui ne sont rien d'autres que ceux des entreprises, directement ou indirectement. Grâce à vos économies sur les frais de fonctionnement, les excédents dégagés permettent d'injecter de l'argent dans nos entreprises ».

Une étude commandée par le Fodere auprès du cabinet Algoé met en évidence les grands projets prioritaires d'intérêts européens : le Lyon-Turin, la désaturation du nœud ferroviaire de Stuttgart, le contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL)

Pour la seule région AURA, l'étude montre aussi les priorités autour du déploiement de la fibre sur l'ensemble du territoire, d'une solution palliative à l'abandon du projet A45 ainsi que l'amélioration de la liaison ferroviaire Lyon-Clermont Ferrand.

A noter par ailleurs, la proposition FRTP Auvergne-Rhône de création d'un observatoire régional de la qualité de service des infrastructures, soumis à Laurent Wauquiez, président de la Région. « Nous nous rendons compte que le classement de la France est plutôt un déclassement. Nous étions toujours bien classés concernant les autoroutes il y a une quinzaine d'année, aujourd'hui nous sommes dans les 15e places. Il y a une vraie problématique de maintenance et de développement de ces infrastructures.

*Les cinq organisations patronales qui composent le FODERE : la Fédération des Entreprises Romandes, le MEDEF Auvergne Rhône-Alpes, le Foment del Traball (Catalogne), la Confindustria Piemonte et la Landesvereinigung Baden-Württembergischer Arbeitgeberverbände.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?