AccueilSantéL'ananas, les tropiques dans l'assiette

L'ananas, les tropiques dans l'assiette

Fruit exotique, l'ananas est également surprenant par sa forme en ogive surmontée d'un épi.
L'ananas, les tropiques dans l'assiette
PHOVOIR

Art de vivreSanté Publié le ,

Cet aspect s’explique par le mécanisme de sa formation. Ainsi, « contrairement aux autres fruits issus d’une fleur, l’ananas est une inflorescence en épi dense, qui devient plus charnue après fécondation », explique l'Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel). « Il n’est donc pas à proprement parler un fruit, mais plusieurs fruits, soudés entre eux par un axe central, le cœur. »

Riche en manganèse (19,8 mg/100 g en moyenne) et en vitamine C, l’ananas est, contrairement à l’impression de beaucoup, facile à découper. Il suffit d’appliquer une technique efficace.En voici quelques exemples.

La découpe à la pirogue. Coupez l’ananas en 4 parts égales dans le sens de la hauteur. Retirez le cœur, trop dur, et séparez la pulpe de son écorce.

Le trancheur à ananas. Cet outil permet d’extraire d’un seul geste la pulpe de l’écorce, tout en évidant le cœur et en réalisant des tranches. Cet appareil fait néanmoins perdre un peu de chair pendant la découpe.

L’ananas ne supporte pas les températures inférieures à 8°C. Evitez donc de le placer dans le réfrigérateur. Pour le conserver, optez pour un compotier laissé à l’air ambiant dans la cuisine. Ce fruit se conserve environ 6 jours. « Pour accélérer sa maturité, procédez de la même façon que pour l’avocat, enveloppez votre ananas dans du papier kraft », conclut l’Interfel.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?