AccueilCollectivitésRhône : Comment l'Aire Aérée veut retisser du lien social dans les campagnes

Rhône : Comment l'Aire Aérée veut retisser du lien social dans les campagnes

L'association lutte contre l'isolement des personnes âgées en milieu rural pour favoriser leur maintien à domicile.
Rhône : Comment l'Aire Aérée veut retisser du lien social dans les campagnes
DR - Nadia Guignier a co-fondé l'association fin 2019 dans le Beaujolais.

Collectivités Publié le ,

Des ateliers de prévention des chutes, d'inclusion numérique, de stimulation cognitive, ou tout simplement un temps d'échange autour d'un café. A travers ce programme d'animations, l'AiRe AéRée ambitionne d'amener du lien social aux seniors qui vivent à la campagne.

"Nos actions permettent de créer de la solidarité, de mieux vivre à domicile, de prévenir la perte d'autonomie, de redonner de la confiance… ", souligne Nadia Guignier qui a co-fondé l'association fin 2019 avec Camille Hemar.

Les structures d'aide à domicile, les Maisons du Rhône, les Centres Communaux d'Action Sociale et les professionnels de santé servent de relais auprès des seniors. L'AiRe AéRée, basée à Frontenas, organise ses rencontres dans une salle mise à disposition par la commune. La Communauté de communes du Pays de l'Arbresle et la Communauté d'Agglomération de l'Ouest Rhodanien s'intéressent également à cette initiative.

Mais l'association veut désormais aller au-devant des personnes âgées.

"A partir de juin, nous louerons un bus pour nous déplacer dans tout le Beaujolais et ainsi pallier les difficultés de mobilité et le manque de transport", fait savoir Nadia Guignier qui espère trouver de nouveaux soutiens pour acheter et aménager un bus. L'AiRe AéRée fonctionne avec un budget annuel de l'ordre de 70 000 €, dont plus de 50 000 € apportés par le département du Rhône.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?