AccueilEconomieServicesL'Aderly passe la barre des 100 entreprises accompagnées

L'Aderly passe la barre des 100 entreprises accompagnées

L'Agence de développement économique de la région lyonnaise connaît une année 2016 fleurissante avec 110 entreprises attirées sur le bassin économique du territoire. Elles représentent un potentiel de 2 045 emplois dans les trois ans. Les secteurs stratégiques que sont le digital, l'industrie et les sciences de la vie contribuent largement à alimenter l'écosystème. Si Lyon accueille la grande majorité des entreprises, le travail de prospection sert aussi le bassin stéphanois qui vise une opportunité de développement économique.
Lyon attire les entreprises pour son cadre de vie
Visucrea - Lyon attire les entreprises pour son cadre de vie

EconomieServices Publié le ,

« Deux caps importants ont été franchis en 2016 : la barre des 100 entreprises et celle de 2 000 emplois », se félicite Jean-Charles Foddis, directeur exécutif de l’Aderly. Les implantations étrangères sont au nombre de 36, « c’est moindre qu’en 2015 où nous avions attiré 43 entreprises à capitaux étrangers. L’Allemagne avec neuf implantations et l’Italie avec six sont leaders cette année. Suivent ex-aequo la Chine, le Japon et le Royaume-Uni. » Les projets arrivent à Lyon grâce à la prospection active de l’équipe de l’Aderly, soutenue par une politique de communication forte, la présence sur des événements internationaux et la couverture médiatique. Faire parler de Lyon contribue à attirer les entreprises.
Les types d’implantation reflètent l’attractivité du territoire. Les bureaux commerciaux représentent un tiers des implantations. « Nous avons attiré 21 centres de décisions, treize directions régionales, dix centres de R&D, huit unités de production, poursuit Jean-Charles Foddis. Convaincre des dirigeants d’unités de production de s’implanter à Lyon confirme la vocation industrielle du territoire. » Autre phénomène souligné par l’Aderly : la relocalisation. « Quinze implantations sont des transferts de structures au profit de la région lyonnaise. »
Pour profiter de la lancée positive engagée, l’Aderly compte exploiter les changements de contexte politique pour attirer davantage d’entreprises sur son sol. Même si les effets ne sont pas encore palpables, le Brexit et la gouvernance américaine semblent être des opportunités pour accueillir les déçus de ces zones économiques. L’Ile-de-France fera l’objet d’une attention toute particulière : « Nous allons renforcer la prospection sur cette zone, affirme Jean-Charles Foddis. Il faut être présent sur ce bassin où se concentrent les projets nationaux et internationaux. »

Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon


« Une ville comme Lyon doit être ouverte sur le monde. Les discours de repli sur soi que l’on entend actuellement ne sont pas bons. Les entreprises étrangères installées à Lyon représentent 10 % des emplois et l’industrie locale s’exporte bien. Le territoire lyonnais représente 35 % du PIB de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est un moteur qui marche à pleine puissance. Quant à la collaboration avec Saint-Etienne, Gaël Perdriau et moi-même avons consciences que nous participons du même bassin de vie et d’emplois. Nous vendons notre grande aire urbaine ensemble. »

Gaël Perdriau, président de la Métropole de Saint-Etienne


« Saint-Etienne n’a pas peur de Lyon. Au contraire, le rapprochement entre la première et la deuxième ville de la région est vécu comme une opportunité pour le département de la Loire. Il est évident que Lyon et Saint-Etienne appartiennent à la même aire urbaine. La volonté de coopération se traduit déjà dans les faits : le développement des universités et des écoles, notamment avec le projet commun de l’Idex, a contribué à augmenter le nombre d’étudiants de 15 % par an à Saint-Etienne ; depuis la mise en place de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, nous n’avons jamais vu autant de projets sur notre territoire. Je suis convaincu que la proximité avec Lyon et les coopérations économiques nous permettront d’atteindre nos ambitions européennes et mondiales. »

Emmanuel Imberton, président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne


« L’Aderly est un marqueur fort du savoir-travailler ensemble sur le territoire, une action unique en France. L’agence a connu des résultats exceptionnels au fil des années. Son rôle de prospection reste bien définit pour servir l’ensemble du territoire. »

Chiffres clés 2016

- 18,6 emplois par projet en moyenne, contre 20 en 2015
- 33 % d’implantations internationales
- 62 % des implantations sont issues de la prospection directe, ce qui représente 73 % des emplois

Répartition des entreprises par secteur d’activité


110 entreprises implantées => 36 Services et tertiaire
34 Digital
15 Clean-technologies
11 Industrie
10 Sciences de la vie
4 Transport et logistique

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?