AccueilActualitéJulie Peugeot : « L'accès gratuit à la culture est formidable »

Julie Peugeot : « L'accès gratuit à la culture est formidable »

Julie Peugeot : « L'accès gratuit à la culture est formidable »

Actualité Publié le ,

Réalisée en 2001 par l’architecte Dominique Perrault, la médiathèque Lucie Aubrac a reçu le premier prix pour la meilleure construction publique européenne d’architecture au congrès des architectes de Berlin en 2002. Situé face à l’Hôtel de Ville de Vénissieux, ce bâtiment solennel s’impose comme le pivot central d’une vie culturelle animée. Derrière ses surfaces vitrées et teintées, 130 000 documents, livres, revues, DVD, CD, dossiers numériques s’alignent méthodiquement sur 5 000 m2 d’espaces aérés et lumineux. Une véritable mine d’informations et un accès à la culture gratuit pour tous les Vénissians qui n’ont qu’à oser franchir les portes de cet espace de savoir et d’instruction. « Il faut aller au-devant des habitants », souligne Julie Peugeot, la directrice. Le plus difficile reste, en effet, de faire le premier pas. Pour cela, la médiathèque développe une politique de partenariat avec les centres sociaux, pôle emploi, l’Education nationale, la ludothèque et les associations et espaces culturels de la ville. « Cela permet de faire découvrir la bibliothèque à des populations qui ne seraient jamais venues. Nous accueillons 500 classes par an et organisons 250 animations. Nous essayons de multiplier ainsi les portes d’entrée au monde de la culture. C’est gratuit et accessible à tous. C’est formidable ! »

Originaire de Besançon, Julie Peugeot suit des études de sciences politiques et d’histoire à Strasbourg, puis passe le concours de conservateur de bibliothèques pour entrer dans la fonction publique territoriale. « Je voulais être au contact des gens, travailler dans un service public qui s’adresse à tous les citoyens sans discrimination. » Après la formation de dix-huit mois à l’ENSSIB, l’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, elle obtient le poste de directrice des bibliothèques municipales de la ville de La Seyne-sur-Mer. En 2012, elle saisit l’opportunité de rejoindre la région lyonnaise et prend la direction de tout le réseau des bibliothèques de Vénissieux qui regroupe la médiathèque Lucie Aubrac et les trois bibliothèques de quartiers, Robert Desnos, Anatole France et La Pyramide. Les deux dernières, situées dans le quartier des Minguettes, s’adressent uniquement aux enfants. Julie chapeaute une équipe de 65 personnes qui s’investissent quotidiennement pour transmettre leur passion des livres et de la culture. « L’accès à la lecture pour tous est notre cœur de métier. »

De nombreuses animations sont organisées tout au long de l’année pour valoriser les collections et faciliter l’accès à diverses pratiques culturelles, comme les spectacles, les rencontres, les conférences, les expositions, les concerts, les cafés philo, les ateliers d’écriture et multimédia, les contes. La ville de Vénissieux soutient activement ces actions et déploie des moyens importants en direction de l’éducation et de la jeunesse. « Il y a un vrai projet municipal avec de nombreux équipements neufs et un encouragement permanent vers la culture. C’est très motivant », confirme Julie Peugeot qui, à côté de sa passion pour le livre, s’intéresse de très près aux politiques publiques, chassant l’image du bibliothécaire poussiéreux d’antan. « Les bibliothèques sont aujourd’hui ouvertes sur d’autres métiers, tels que la médiation, le numérique, le conseil, la pédagogie. »
Lieu de rencontres et de divertissement, la médiathèque Lucie Aubrac réunit les habitants dans une ambiance feutrée, autour de livres qui ouvrent leurs pages sur des horizons culturels illimités.

Agnès Giraud-Passot

Un demi-siècle animé

Depuis leur naissance au cours du XIXe siècle jusqu’à leur reconnaissance comme bibliothèques municipales en 1966, les bibliothèques de Vénissieux exposent leur histoire dans le hall de la médiathèque Lucie Aubrac aux côtés d’œuvres d’enfants imaginant la bibliothèque du futur. Une installation participative, réalisée par les lecteurs et par l’artiste plasticienne Aurélie Gaillard autour d’un photomaton, un film documentaire et un concert d’Electrophazz, groupe qui se définit entre néo-soul, hip-hop et jazz, principaux temps forts des 50 ans de la bibliothèque municipale, déclinés sous le thème « Liberté, égalité, fraternité… lisez ! »

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?