AccueilSociétéJosiane Pierre Bissey : la vie en... roses

Josiane Pierre Bissey : la vie en... roses

Depuis plus de 150 ans, Lyon et sa région ont exercé une influence prépondérante et reconnue dans le monde des roses.

ActualitéSociété Publié le ,

Jacques Plantier ouvre le bal en 1817 à Saint-Cyr-au-Mont d’Or et, dans son sillage, Basile Beluze crée une rose qu’il nomme « Souvenirs de la Malmaison » en hommage à Joséphine de Beauharnais. Puis, en 1834, Jean- Baptiste Guillot père s’installe et devient le premier grand créateur de roses avec une collection de 350 espèces. « En 1870, des centaines d’hectares de rosiers couvraient les quartiers de Vaise, de la Guillotière, de Gerland, de l’avenue des Ponts… Les champs de roses s’étendaient à perte de vue avant d’être chassés par l’urbanisation. Comment a-t-on pu passer à côté de cette richesse patrimoniale ? » Jean Brun, technicien des espaces verts au parc de Parilly, veut faire renaître l’histoire des roses anciennes qui ont fait battre le coeur de Lyon, qui prit alors le titre de capitale mondiale des roses. Pour sensibiliser la population à cette ressource et ce savoir-faire, il a créé www.verticille.com. Cette passion, qu’il partage avec les 250 adhérents de l’association internationale Roses anciennes en France, fut, pour Josiane Pierre Bissey un coup de foudre. « Je l’ai contractée en mai 1999, en visitant la Bonne Maison, le jardin d’Odile Masquelier, à la Mulatière. » A cette époque, cette propriétaire et créatrice du jardin qui compte environ 800 variétés de rosiers anciens est présidente de l’association qu’elle a fondée en 1995 dans le but de faire découvrir ce patrimoine végétal, fragile et méconnu.
Qui s’y frotte s’y pique… Josiane Pierre Bissey adhère alors à l’association et, en 2004, en devient présidente. Elle parle des roses anciennes avec son coeur. « Les roses anciennes, on les reconnaît. Elles ont un parfum merveilleux, des couleurs particulières, douces et sans agressivité, dans les tons de pastels. Elles ont du charme, un port alangui… Elles attirent. On les découvre et on a envie de les acheter aussitôt. » .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5104 du samedi 7 juin 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?