Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Joris Mathieu poursuit sa route au TNG-Ateliers

le - - Spectacle vivant

Joris Mathieu poursuit sa route au TNG-Ateliers
© GRAVITY BLUEDUCK - Moi Malvolio2

Le projet bicéphale de Joris Mathieu se déploie surement dans les deux théâtres, et quatre salles. La nouvelle saison poursuit le chemin ouvert en 2015, celui de développer « un projet artistique tourné vers un théâtre des imaginaires, ouvert aux innovations scéniques, qui s'aventure aux frontières d'autres disciplines ».

Ca commence sur les chapeaux de roues avec une proposition créée la saison dernière spécialement pour le TNG, qui revient tout au long de la saison. Une visite insolite et active des recoins secrets du théâtre imaginée par le chorégraphe David Rolland qui avive les ressorts de la rencontre et du plaisir.

Casque sur les oreilles, chacun est embarqué dans une drôle de partition. Suivant les consignes scrupuleusement, se prêtant au jeu avec un partenaire tout en déambulant dans les couloirs, sur des passerelles, sur le toit, vue imprenable sur la girouette de l'église de Notre-Dame de l'Annonciation, tout en découvrant l'histoire du théâtre, une salle devenue école, puis mairie, puis caisse d'assurance maladie avant d'être reconvertie en Centre dramatique national.

Un CDN plus spécialement consacré au jeune public, même si Joris Mathieu a étendu le champ d'action aux grands ados. Notamment sur le festival No Futurs, imaginé avec d'autres structures, le "Lieu unique" à Nantes et le "TJP-CND" d'Alsace, qui proposent un atelier de création, Les pionniers du futur, n'ambitionnant pas moins que d'écrire et de mettre en scène un spectacle à destination des adultes.

No Futurs se tient tous les deux ans en alternance avec Micromonde, pour « imaginer demain » et « s'autoriser à penser les utopies », avec un programme qui fait saliver d'avance. Une création de la compagnie Vertical Détour, Borderlines investigation#1 et 4 des Cartographies de Frédéric Ferrer, le fondateur de la compagnie, le dernier spectacle « saisissant » selon les mots de Joris Mathieu, du collectif Invivo et la dernière recherche du chorégraphe Michel Schweizer.

On pourra saluer la reprise de l'épatant Moi, Malvolio, créé cette saison par Catherine Hargreaves, celle de Frères sorcières de Joris Mathieu (qui ne fait pas de production cette saison). Sans oublier quelques pépites comme Bestiaire végétal (pour les tout-petits) et Buffalo Boy.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer