AccueilEconomieJoker Bike, la start-up lyonnaise qui veut révolutionner le vélo cargo

START-UP Joker Bike, la start-up lyonnaise qui veut révolutionner le vélo cargo

Kervin Castanhola et Jordan Suchet ont créé à Lyon Joker Bike, qui propose une solution innovante pour transformer sa classique bicyclette en vélo cargo.
Joker Bike, la start-up lyonnaise qui veut révolutionner le vélo cargo
DR - Les fondateurs de Joker Bike

Economie Publié le ,

Depuis quelques mois, les rues de Lyon et des grandes métropoles voient de plus en plus circuler de vélos-cargos, ces sortes de bicyclettes permettant de transporter des charges lourdes… ou des enfants ! Si ce mode de transport est pratique et écologique, il souffre d'un inconvénient majeur : il est en-com-brant.

C'est pourquoi Kervin Castanhola et Jordan Suchet ont créé, à Lyon, début 2019, JokerBike. Le concept ? Adapter une "fourche cargo” à l'avant de son vélo classique pour le transformer en petit vélo cargo. Le “Joker Mini” (tel est le nom du produit) se compose ainsi d'une fourche, une roue, un frein et une béquille. Prix total : 690 euros. La fabrication est 100 % française.

Conçu pour un usage quotidien

“Le Joke Bike est conçu pour un usage quotidien. Pour faire ses courses, transporter ses enfants… Aujourd'hui, les gens veulent faire en vélo ce qu'ils réalisaient avant en voiture”, explique Kervin Castanhola. La charge maximale est de 45 kg, ce qui est largement suffisant pour la majorité des usages.

Les clients de Joker Bike ? Des jeunes familles, des vélotafeurs (les personnes qui se rendent au travail à vélo), mais également les entreprises, qui s'équipent de plus en plus de flottes de vélos, que ce soit pour les déplacements de leurs collaborateurs, ou pour effectuer des services de livraison (colis ou repas).

Le concept est d'ailleurs venu à l'esprit de l'entrepreneur après une traversée de l'Amérique Latine en vélo. “Je voulais continuer à tout transporter à vélo, mais le vélo cargo classique était trop gros et trop lourd”. Il fait alors appel à Jordan Suchet, ingénieur en aéronautique de métier, pour mettre au point Joker Bike.

Cap sur l'Europe

C'est ainsi que l'aventure démarre. Après une phase de développement d'environ un an et demi, la commercialisation débute en septembre 2020. Le succès est immédiat. Une centaine de fourches sont vendues entre septembre et décembre. Un engouement qui s'explique en partie par la crise du Covid. “Les gens délaissent les transports en commun pour des raisons sanitaires et ont envie d'être au grand air. De plus, les collectivités et l'Etat encouragent l'usage du vélo”, poursuit Kervin Castanhola.

Pour 2021, la start-up envisage un chiffre d'affaires de l'ordre de 300 000 à 400 000 euros. “Notre objectif, qui était de construire, sur la France, un réseau d'une quarantaine de revendeurs en 2021, est aujourd'hui déjà atteint”, explique Kervin Castanhola.

Prochaine étape : se lancer sur des marchés plus matures. La Belgique et l'Allemagne dans un premier temps, les Pays-Bas, le Danemark, le Royaume-Uni ou encore la Suède dans un second temps. 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?