Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Confluence et Part-Dieu en mode "job dating"

le - - Services

Confluence et Part-Dieu en mode "job dating"
Jérémie Morel - Le pôle de commerces et de loisirs de Confluence a organisé sa session de job dating le 10 octobre.

Les deux centres commerciaux lyonnais du groupe Unibail-Rodamco-Westfield participent au programme « URW for Jobs ». Une quarantaine d'enseignes proposent 233 postes.

Après le pôle de commerces et de loisirs de Confluence le 10 octobre, c'était au tour du centre de shopping de la Part-Dieu d'accueillir le 15 octobre les candidats à l'emploi, en partenariat avec la Maison Métropolitaine d'Insertion pour l'emploi. Pour cette opération de job dating commune, 233 postes en CDD et en CDI étaient offerts par 41 enseignes du prêt-à-porter, de la beauté, de la restauration….

Si le pôle de Confluence a participé pour la première fois cette année à cette opération « URW for » Jobs, le centre commercial de la Part-Dieu a déjà organisé cette action en 2018. « Nous avions 26 enseignes présentes qui avaient 115 postes à pourvoir et qui ont reçu environ 450 CV. Ce programme « URW for Jobs » est un service apporté aux boutiques, mais aussi un engagement social fort pour notre groupe Unibail-Rodamco-Westfield », affirme Jean-Philippe Pelou-Daniel, directeur du centre de la Part-Dieu.

L'originalité du job dating est de réserver les matinées à des candidats pré-sélectionnés et formés dans le cadre d'une Préparation Opérationnelle à l'Emploi Collective (POEC). Du 23 septembre au 9 octobre, 45 demandeurs d'emploi ont ainsi suivi une formation sur la vente et le savoir-être. Assurée par l'Académie des métiers, cette POEC a été financée par l'Opcommerce et Pôle emploi. L'après-midi, les sessions ouvertes à tous permettent de passer un entretien individuel d'embauche d'une dizaine de minutes. « Cette opération intervient au bon moment, juste avant une période très dense où les besoins sont importants. Dans les magasins de jouets par exemple, les effectifs peuvent être multipliés par quatre », souligne Jean-Philippe Pelou-Daniel.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer